Actualisé 27.10.2019 à 10:22

TennisRoger Federer s'offre une quinzième finale à Bâle

Vainqueur de Stefanos Tsitsipas (6-4, 6-4), Roger Federer jouera Alex De Minaur, dimanche, pour un dixième titre chez lui.

von
Mathieu Aeschmann
Bâle
Depuis 2003, «RF» a atteint la finale à chacune de ses participations à Bâle.

Depuis 2003, «RF» a atteint la finale à chacune de ses participations à Bâle.

Keystone

L'opération «Stängeli» touche au but. Roger Federer n'est plus qu'à une victoire d'un dixième titre aux Swiss Indoors. Il a écarté samedi son plus sérieux contradicteur, le dernier «Top 10» encore en course, Stefanos Tsitsipas en deux manches et avec la manière (6-4,6-4).

Un break dans chaque manche

Sans surprise, ce match de gala est vite parti sur des bases bien plus élevées que tout ce qui avait été proposé durant la semaine. Tonique, très offensif, Roger Federer démarrait même pied au plancher pour se procurer trois balles de break dès le troisième jeu, puis trois autres dans le cinquième. Après cinq échecs, le spectre de Melbourne et ses douze balles de break non converties flotta un instant sur le «Joggeli». «RF» lui tordait vite le coup d'une attaque de coup droit sur sa sixième chance. Avec le break en poche et le vent dans le dos, il pouvait alors étaler sa science de l'indoor (6-4).

Stefanos Tsitsipas (ATP 7) est assurément devenu l'un des cadors du circuit en 2019. Et peut-être bien qu'il frappera à la porte d'un titre en Grand Chelem dans une poignée de semaines déjà. Mais en salle, «papy» reste le patron! Grâce à son service, ses retours bloqués et son art de l'attaque dans le bon timing, Roger Federer demeure la référence absolue en indoor (avec Djokovic). Son break clinique dès le premier jeu de la deuxième manche venait encore le prouver. Le plus dur était fait : «le Maître» pouvait gérer la suite et la fin de cette demi-finale (6-4).

De Minaur dernier obstacle

Dimanche, pour son quinzième dimanche «à la maison» (9-5), Roger Federer découvrira le jeu d'Alex De Minaur (ATP 28), un «Lleyton Hewitt 2.0» qui s'est sorti du piège Opelka au tie-break de la troisième manche. «Pour un gars de ma génération, c'est cool d'avoir la chance de jouer une finale contre Roger. Il n'y a probablement pas challenge plus excitant que de l'affronter en finale à Bâle. Je vais surement recevoir un message de Lleyton et échanger quelques impressions avec lui.» Même si l'Australien a déjà soulevé trois trophées en 2019 (Sydney, Atlanta, Zhuhai), elles ne seront pas de trop.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!