Actualisé 15.08.2009 à 09:23

Masters 1000 de MontréalTsonga surprend Federer

Roger Federer (no 1) a buté contre Jo-Wilfried Tsonga (no 7) en quart du finale du Masters 1000 de Montréal.

Pour la première fois battu en tournoi depuis quatre mois, le Bâlois s'est incliné 7- 6 (7-5) 1-6 7-6 (7/3) contre le Français.

La dernière défaite de Federer remontait au 2 mai dernier, lorsqu'il s'était incliné en demi-finale à Rome contre Novak Djokovic. Depuis, il avait enchaîné trois titres, à Madrid, Roland Garros et Wimbledon.

Le plus amer dans l'histoire, reste surtout la façon dont le Bâlois a concédé cette défaite. Après avoir perdu le premier set au tie-break, Federer s'était lancé dans un véritable «one man show» pour enlever la deuxième manche 6-1 et mener 5-1 dans le set décisif, tandis que Tsonga recevait des soins médicaux.

De manière totalement incompréhensible, Federer perdait alors pied et laissait revenir Tsonga à sa hauteur. Le Français raflait cinq jeux de suite, puis faisait une nouvelle fois la différence lors du tie-break conclu 7-3. Federer offrait même la victoire au Vaudois d'adoption sur une mortifiante double faute...

La revanche de Monte-Carlo

Reparti de Montréal sans un nouveau sacre, Federer aura toutefois profité de son séjour au Québec pour prendre sa revanche sur Stanislas Wawrinka (ATP 22). Dans la nuit de jeudi à vendredi, au stade des huitièmes de finale, le Bâlois avait battu le Vaudois 6-3 7-6, quatre mois après une défaite sans appel à Monte-Carlo.

Après avoir dominé la première manche, Federer était distancé 3- 0 dans le second set par le joueur de St-Barthélemy. Mais le Bâlois recollait tout de suite au score, avant de remporter 7-5 le jeu décisif sur sa cinquième balle de match. Il avait mené 6-1 dans ce tie-break avant un baroud d'honneur de Wawrinka.

Une nouvelle fois battu avec les honneurs, le Vaudois regrettait d'avoir manqué le coche au deuxième set. «J'ai lâché ce break d'avance beaucoup trop vite», a-t-il souligné. «Mais j'estime avoir très bien joué cette semaine. Ma tournée nord-américaine est bien lancée.» Elle le conduira la semaine prochaine à Cincinnati et, bien sûr, jusqu'au rendez-vous suprême de l'US Open à New York.

Nadal revient

Toujours dans la nuit de jeudi à vendredi, Rafael Nadal avait remporté son premier match complet depuis la fin mai en dominant l'Allemand Philipp Petzschner (ATP 45) 6-3 6-2. Pour son entrée en matière à Montréal et son premier match après un repos forcé en raison de douleurs aux genoux, le Majorquin n'avait pas pu se tester face à son compatriote David Ferrer, contraint à l'abandon.

Contre Petzschner, Nadal a passé à peine plus d'une heure (69 minutes) sur le court pour se qualifier. «Je suis déjà très heureux d'arriver en quart de finale, c'est déjà plus que ce à quoi je m'attendais en arrivant ici», a commenté le no 2 mondial. «J'ai quand même besoin de plus de matches que ça pour retrouver un certain rythme.»

Une première pour l'ATP

A noter finalement que pour la première fois depuis la création de l'ATP en 1973, les huit meilleurs joueurs du monde se sont qualifiés les quarts de finale d'un même tournoi. Outre les affiches Federer-Tsonga et Murray-Davydenko, les spectateurs canadiens devaient avoir droit aux matches Nadal-Del Potro et Djokovic-Roddick.

«C'est un événement marquant pour le tennis», a relevé Federer. «Cela prouve que les meilleurs joueurs du moment sont à leur top et qu'ils sont capables d'assumer leur statut lors des tournois importants.»

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!