Belgique: «Tu peux demander ton propre contrôle radar»
Actualisé

Belgique«Tu peux demander ton propre contrôle radar»

À l'occasion d'un «marathon» de contrôles de vitesse organisé en avril, la police belge a créé un site, qui incite les citoyens à s'impliquer dans la démarche.

par
ns/20 minutes
Le site jeflasheaussi.be vous propose de signaler des points de contrôle où la vitesse n'est pas respectée. (photo: dr)

Le site jeflasheaussi.be vous propose de signaler des points de contrôle où la vitesse n'est pas respectée. (photo: dr)

«Tu peux demander ton propre contrôle radar! Connais-tu des endroits où les gens roulent systématiquement trop vite? Dis-nous où et motive ta demande. Soucieuse de t'impliquer dans sa politique de contrôle, la police organisera peut-être des contrôles radars à cet endroit dans le cadre d'un véritable «marathon» contre la vitesse excessive qui sera organisé dans les prochaines semaines!», peut-on lire sur le site jeflasheaussi.be, qui précise que la vitesse est impliquée dans 30% des accidents mortels, qui font plus de 300 victimes chaque année en Belgique.

Michaël Jonniaux, directeur de la police fédérale de la route a expliqué la démarche à la RTBF: «Le citoyen a la possibilité d'aller sur un site internet sur lequel il va pouvoir proposer un endroit de contrôle». Les propositions devront être motivées et le citoyen devra également préciser le moment de la journée auquel il souhaite que le contrôle soit fait.

Une fois sur le site, la démarche est simple. Il suffit d'indiquer son prénom, son nom, son adresse mail et de cliquer sur l'onglet «Participer». On vous demande ensuite l'adresse du radar, ainsi que la direction. Une carte montre d'ailleurs tous les points déjà signalés. De nombreuses zones ont déjà été recensées par les utilisateurs. Cette initiative a été prise par la police belge dans le cadre d'une journée nationale de contrôle sur tout le territoire, organisée en avril, et dont la date exacte est tenue secrète.

Le but de la campagne est de «changer les mentalités et vraiment faire en sorte que le citoyen belge adapte sa vitesse en permanence et pas uniquement à hauteur d'un radar», a expliqué le commissaire.

Ton opinion