Football belge: «Tu sais ce qu'on dit? Que tu sens le sexe?»
Actualisé

Football belge«Tu sais ce qu'on dit? Que tu sens le sexe?»

Une journaliste flamande raconte les SMS indécents que lui envoient joueurs, entraîneurs et arbitres de football.

La journaliste flamande Hilde Van Malderen n'en finit pas de se faire draguer sur les terrains. Et pas toujours avec délicatesse.

La journaliste flamande Hilde Van Malderen n'en finit pas de se faire draguer sur les terrains. Et pas toujours avec délicatesse.

«J'espère qu'on pourra se revoir en dehors du football. N'as-tu pas envie d'apprendre à connaître l'homme derrière le joueur?»? «Je ne peux pas m'empêcher de rêver de toi.» «Es-tu une chaude?»? «Tu sais ce qu'on dit souvent ici? Que tu sens le sexe»? Voici quelques-uns des nombreux SMS reçus par la journaliste flamande Hilde Van Malderen de la part de joueurs, confrères, entraîneurs et même arbitres qu'elle côtoie à longueur d'année au bord des terrains de football. Hilde Van Malderen est chroniqueuse pour le journal «Het Laatste Nieuws» et intervient à la télévision dans l'émission «Sporting Telenet».

Dans un livre à paraître, elle raconte donc combien il est difficile d'être une jeune femme dans un univers aussi masculin que celui du ballon rond. Et combien elle est l'objet de tentatives de drague plus ou moins subtiles. Un ancien attaquant de Bruges lui a ainsi envoyé ce texto: «Viens-tu dormir chez moi ce soir?» Un de ses coéquipiers s'est montré encore plus explicite: «Mardi, nous deux dans les toilettes de l'aéroport de Zaventem? A voir si tu as les tripes?» Et comme à Bruges les joueurs ont l'air particulièrement entreprenants, un autre lui a envoyé: «Sais-tu que j'aime boire du champagne? J'aimerais en verser sur ton corps et le lécher partout.»

Dans l'article qu'il consacre à la journaliste, le site internet de la «Dernière Heure» rapporte aussi la fois où un journaliste a expédié à Hilde Van Malderen une photo de son sexe en érection accompagnée de ce commentaire: «Voilà à quel point je suis fou de toi». Un poète sans doute. (20 minutes)

Ton opinion