Actualisé 04.08.2009 à 22:03

NFLTwitter effraie les patrons du football américain

Préoccupée par la multiplication de fausses rumeurs, la Ligue nord-américaine veut restreindre l'accès des pros au réseau communautaire Twitter.

von
Julien Caloz

Chad Javon Ochocinco a deux passions dans la vie: la première lui offre un salaire généreux au sein des Cincinnati Bengals, la seconde embarrasse les dirigeants de la NFL. Le receveur américain passe en effet tout son temps libre sur Twitter.

Les spécialistes ont calculé le taux d'activité d'Ochocinco sur le réseau communautaire: plus de 2800 messages ont été publiés entre fin mai et fin juin, soit un tweet toutes les quinze minutes. On y découvre notamment le planning d'entraînement du joueur, son programme alimentaire ainsi que ses fréquentations extraprofessionelles.

Dans un autre genre, Bernard Berrian (Minnesota Vikings) a récemment annoncé sur Twitter la blessure de son coéquipier Tarvaris Jackson, le déclarant indisponible pour le reste de la saison. Berrian n'a finalement manqué que quelques entraînements...

A l'heure où les vedettes se rendent aux camps de préparation en vue du prochain exercice, la profession réagit. A Green Bay, les dirigeants sanctionnent désormais les joueurs qui approvisionnent Twitter durant les heures d'entraînement, annonce le New York Times. Le coach des Miami Dolphins, Tony Sparano, a quant à lui prohibé l'utilisation du réseau communautaire à ses joueurs. Les entraîneurs redoutent la diffusion d'une information confidentielle. Celle-ci pourrait être exploitée par les médias, voire, pire, par l'adversaire.

La NFL réfléchit actuellement à un règlement qui déterminerait la conduite à suivre pour les professionnels entichés de réseaux sociaux sur le net. Pendant ce temps en NBA, Shaquille O'Neal (Cleveland Cavaliers) totalise toujours 1,8 million d'admirateurs sur Twitter.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!