AFP
Publié

Fin d’une époqueTwitter pleure son «Big Topshop» londonien, Mecque des modeuses

C’était un lieu de pèlerinage pour les fashionistas en voyage à Londres. L’immense enseigne, en place depuis 27 ans sur Oxford Street, a fermé ses portes. Twitter pleure sa disparition.

par
Margaux Habert
11.1.2021

«Le Big Topshop n’est plus. C’est vraiment le dernier clou sur le cercueil de ma jeunesse insouciante.» C’est le genre de messages à peine exagérés que l’on lit sur Twitter depuis l’annonce, le 5 janvier, de la fermeture de celui que les Londoniens surnommaient le «Big Topshop» et ses quatre immenses étages où, selon la rumeur, des agents faisaient des repérages pour trouver de nouveaux mannequins.

C’était un «passage obligatoire» pour qui se rendait à Londres pour un week-end de shopping. Les Londoniennes elles-mêmes y allaient chaque semaine pour découvrir les nouvelles tendances. Dans les années 2000, l’enseigne était un incontournable de la mode, pour lequel des mannequins stars, comme Kate Moss, ont notamment posé. Rien d’étonnant donc que les tweets «RIP Big Topshop» se multiplient.

Si certaines fashionistas ont l’air de ne pas se remettre de la faillite du groupe Arcadia, propriétaire de Topshop, d’autres font part de leurs condoléances en racontant leurs meilleurs souvenirs dans le fameux magasin. Comme cette femme, qui renonce à ses espoirs: «Adieu Big Topshop. Mes rêves de sortir de l’ombre et de me lancer dans une brillante carrière de mannequin meurent avec toi.»

D’autres espèrent que les hommes ont été prévenus: «RIP Big Topshop. J’espère que quelqu’un a prévenu les mecs qui sont probablement encore assis à attendre sur le banc des petits amis.»

Certains font aussi référence à l’immensité des lieux, qui a donné des sueurs froides à ceux qui ne retrouvaient plus leur chemin ou leurs amies: «C’est triste que le grand Topshop ferme. Tant de gens y ont eu leur première crise de panique.»

Des Londoniennes comme cette internaute soulignent que cette fermeture marque la fin d’une époque: «Omg. Le Topshop Oxford Street ferme. C’est la fin de ma vie d’adolescente anglaise.»

Des internautes rappellent encore que les décibels qui émanaient du magasin d’Oxford Street ont carrément effrayé les passants: «Repose en paix Big Topshop. J’espère que quelqu’un d’autre embauchera ton DJ qui osait passer Show me love à 15 heures un mardi à l’intention des touristes inquiets qui se font couper les cheveux.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cathcor

11.01.2021 à 09:42

Nosila, Pas faux, surtout ces dernières années.. contrairement aux années 79/80 où je vivais à Londres, ce magasin était 4 fois plus petit et proposait des habits Top et de bonnes qualités à des prix tout aussi Top!! Les temps changent...

Nosila

11.01.2021 à 08:02

Top Shop ne vendait que des vêtements de médiocre qualité qui se dégradaient très vite. Son succès ne tenait que dans ses prix bas pour les jeunes qui n'avaient pas trop d'argent