Messages éphémères: Twitter teste un format semblable aux «stories»
Publié

Messages éphémèresTwitter teste un format semblable aux «stories»

Le réseau social a lancé une phase de test des «fleets», ces messages qui disparaissent au bout de 24 heures et ne peuvent pas être partagés ni aimés.

par
man
Jack Dorsey, patron et cofondateur de Twitter.

Jack Dorsey, patron et cofondateur de Twitter.

AFP/Prakash Singh

Twitter aura pris son temps en lançant à son tour une fonctionnalité de messages éphémères. La plateforme de microblogging a commencé mercredi à expérimenter au Brésil les «fleets». Ces messages disparaissent après une durée de 24 heures et ne peuvent pas être partagés ni «aimés» par les autres utilisateurs.

«Nous espérons que les fleets aideront les gens à partager leurs pensées fugaces (ndlr: fleeting, en anglais) qu'ils n'auraient pas forcément eu envie de tweeter», a déclaré Kayvon Beykpour, directeur produit du groupe, sur le réseau. «C'est un changement substantiel, donc nous sommes très contents à l'idée de le tester, de voir comment nos clients l'utilisent et d'en tirer des enseignements», a-t-il ajouté, précisant que le déploiement commençait mercredi au Brésil seulement.

Format semblable aux «stories»

Il a admis que ce format ressemblait beaucoup aux «stories», les vignettes visuelles, comportant généralement une photo ou une vidéo, qui restent visibles pendant 24 heures seulement. Elles ont été créées par Snapchat en 2013 et copiées ensuite sur les différentes plateformes de Facebook, comme Instagram, et, plus récemment sur LinkedIn (Microsoft).

«Les gens nous disent souvent qu'ils ne sont pas à l'aise parce que n'importe qui peut réagir en public à leurs tweets ou parce qu'il y a cet aspect de permanence et de performance (combien de j'aime et de retweets vais-je obtenir?)», a détaillé Kayvon Beykpour, aussi cofondateur de Periscope, application de vidéo en direct rachetée par Twitter en 2015.

Les «fleets» seront visibles en cliquant sur l'avatar, et les utilisateurs ne pourront y réagir que par message privé. À moins, évidemment, de réaliser une capture d'écran du «fleet» qui peut ainsi être partagé aussi bien sur Twitter que sur n'importe quelle autre plateforme.

Le réseau des gazouillis avait acquis en février Chroma Labs, application de création de stories fondée notamment par John Barnett, également père de la fonctionnalité «Boomerang» (vidéos en boucle) pour Instagram. (man/afp)

Ton opinion