Actualisé 17.05.2016 à 09:37

MicrobloggingTwitter va laisser plus de place dans les tweets

A la recherche de solutions pour rebondir, le réseau social s'apprête à introduire plus de flexibilité dans la limite de 140 caractères fixée pour ses publications.

Twitter cherche à conquérir des utilisateurs.

Twitter cherche à conquérir des utilisateurs.

photo: AFP/Leon Neal

En manque de croissance, Twitter cherche des moyens d'élargir son public. Le réseau social cesserait ainsi d'ici deux semaines de comptabiliser, dans les 140 caractères fixée pour les tweets, les photos et les liens vers des articles ou sites internet incorporés dans les messages, indique lundi l'agence Bloomberg en citant une source proche du dossier. Cela permettrait de laisser plus de place aux utilisateurs pour s'exprimer. «Nous ne commentons pas les rumeurs et spéculations», s'est contenté d'indiquer une porte-parole de l'entreprise.

La limite des 140 caractères est l'une des marques de fabrique de Twitter depuis sa création il y a dix ans. La possibilité de carrément la supprimer avait été envisagée il y a quelques mois, mais cela avait provoqué, comme presque à chaque fois qu'un changement du produit est évoqué, une levée de boucliers des utilisateurs les plus fidèles du réseau.

Séduire le grand public

Twitter est actuellement confronté à la tâche difficile de simplifier sa plateforme afin de la rendre plus attractive pour le grand public, sans pour autant s'aliéner ces utilisateurs fidèles. S'il s'est imposé auprès des célébrités, des politiques ou des professionnels de la communication, le réseau a en effet du mal à élargir son audience, qui plafonne depuis plusieurs trimestres un peu au-dessus de 300 millions d'utilisateurs enregistrés.

Le rappel aux manettes l'an dernier du co-fondateur Jack Dorsey n'a pas suffi à rassurer les investisseurs sur les perspectives de croissance, et l'action Twitter ne cesse depuis le début de l'année de s'enfoncer à de nouveaux plus bas historiques.

Quelques changements effectués

Jack Dorsey avait notamment touché il y a quelques mois à un autre dogme du service en agrémentant le fil d'actualité de ses utilisateurs d'une sélection de quelques publications plus anciennes, rompant ainsi avec l'habituel ordre chronologique dans lequel apparaissent les messages publiés sur le réseau.

Il a aussi entrepris de diversifier la direction: il a encore annoncé lundi la nomination au conseil d'administration de Debra Lee, la patronne du bouquet de télévision BET Networks (groupe Viacom) qui vise plus particulièrement la population noire américaine.

Il y avait déjà nommé plus tôt cette année deux autres nouveaux membres, Hugh Johnston, le directeur financier de PepsiCo, et Martha Lane Fox, la fondatrice britannique du voyagiste en ligne Lasminute.com. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!