Athlétisme: Tyson Gay bat Powell à Salonique

Actualisé

AthlétismeTyson Gay bat Powell à Salonique

Tyson Gay s'est affirmé comme le meilleur sprinter de la planète derrière Usain Bolt, lors de la finale mondiale disputée à Salonique.

L'Américain, vice-champion du monde du 100 m à Berlin en août, a remporté en 9''88 la rectiligne en devançant, comme en Allemagne, le Jamaïcain Asafa Powell, crédité de 9''90.

Autre temps fort de la première journée de cette finale, le 3000 m messieurs a vu Kenenisa Bekele s'imposer (8'03''79) devant l'Américain Bernard Lagat (8'04''00). Le double champion olympique et double champion du monde 5000-10 000 m demeure ainsi invaincu sur le demi-fond et le fond depuis plus de trois ans.

Elena Isinbayeva a elle aussi empoché les 30 000 dollars promis à chaque vainqueur en passant 4m80 à la perche, soit loin des 5m07 qui lui auraient permis de battre son record du monde et de décrocher un bonus supplémentaire de 100 000 dollars.

Allyson Felix a eu bien de la peine sur 200 m, ne prenant le meilleur sur sa compatriote américaine Sanya Richards - la grande dominatrice mondiale du 400 m - que pour un millimètre (22''29 pour les deux athlètes). La Jamaïcaine Kerron Stewart, plus à l'aise sur 100 m, a pris la troisième place en 22''42.

Certains semblent ne pas prendre d'âge, à l'image de Brigitte Foster-Hylton sur 100 m haies. La Jamaïcaine de 34 ans tient la forme de sa vie (12''58) et a confirmé en Grèce son titre mondial, déjà étrenné victorieusement à Zurich, Gateshead, Bruxelles et Rieti.

Comme prévu, l'Américain LaShawn Merritt n'a connu aucune peine pour remporter son 16e 400 m de suite, en 44''93. Deux autres athlètes US se sont montrés convaincants. Christian Cantwell a lancé le poids à 22m07 et sa compatriote Brittney Resse a sauté 7m08 à la longeur.

(ats)

Ton opinion