Actualisé 07.12.2008 à 18:44

Crise financière

UBS a fait perdre 20 milliards à Berne

Le rachat des «subprime» d'UBS a déjà fait perdre 20 milliards à la Banque nationale.

L'opération de sauvetage d'UBS qui sera discutée ce lundi 8 décembre au Conseil national tourne à la débâcle pour la Banque nationale suisse (BNS).

Selon l'hebdomadaire Sonntag, les titres hypothécaires achetés à la grande banque en difficulté par la BNS pour 60 milliards de francs ont perdu depuis le 30 septembre dernier de 40% à 50% de leur valeur, comme le montrent les cours du marché. UBS a enregistré une perte de 6 milliards, et la BNS a inscrit 20 milliards de pertes dans ses comptes.

En fait, si les 60 milliards de crédits hypothécaires pourris n'avaient pas été repris par la BNS, UBS serait actuellement sans le sou. La première banque suisse aurait dû en effet intégrer ces titres à son bilan à la valeur du marché. Elles aurait dû procéder à de nouveaux amortissements massifs. Ce qui l'aurait sans doute mise en difficulté.

Toujours selon Sonntag, UBS continue de souffrir de l'affaire d'évasion fiscale qui l'oppose au fisc américain et qui prend une tournure pénale. Un avocat a porté plainte auprès du ministère public à Zurich. Il reproche la violation du secret bancaire pour les clients américains d'UBS.

(gim)

12 000 emplois menacés

UBS pourrait supprimer encore de 3000 et 4500 emplois dont 750 en Suisse, en plus des 9000 postes biffés depuis juin 2007, selon la «SonntagZeitung». Ce n’est pas tout. Selon «Sonntag», plus de 11% des postes des sociétés bancaires seraient menacés en Suisse. En plus des deux géants, plusieurs banques ont lancé des programmes de réduction de coûts. Au total, la Suisse bancaire pourrait perdre 12 000 jobs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!