UBS: UBS continue de distiller bonus et salaires indécents
Actualisé

UBSUBS continue de distiller bonus et salaires indécents

Des employés d'UBS touchent 27 000 fr. par mois et la banque prévoit de verser 1,7 milliard de bonus à Noël.

par
gim

Les chiffres donnent le tournis. Au premier semestre, UBS a réalisé 1,4 milliard de francs de perte. En même temps, les frais de personnel de sa banque d'investissement (entrée en bourse, fusion-acquisition, levée de fonds) ont atteint 2,7 milliards de francs. Ce qui correspond à 167 000 fr. par collaborateurs, soit 27 800 fr. par mois. Si les affaires continuent ainsi, les banquiers d'investissement pourraient toucher 330 000 fr. en 2009, a calculé l'hebdomadaire Sonntag.

Pourtant, dans ce secteur, les salaires ont baissé de 14 000 fr. en six mois. De plus, au Credit Suisse, ce même banquier d'investissement a encaissé 300 000 fr. en six mois. Cependant, UBS a reçu l'aide de la Confédération et de la Banque Nationale. «Alors qu'UBS licencie des employés, sa masse salariale augmente. C'est scandaleux», a confié au Matin Dimanche Anne Rubin, du syndicat Unia. UBS a provisionné 1,7 milliard de francs en plus pour récompenser les traders à Noël.

D'autres banques en Europe et aux Etats-Unis, aidées par l'Etat, distribueront des milliards en bonus, ce qui relance la polémique.

Un accord qui traîne

Dans leur litige fiscal, UBS et les Etats-Unis ne sont pas parvenus à un accord extrajudiciaire vendredi. Une nouvelle conférence téléphonique a été fixée à mercredi, tandis que les négociations se poursuivent. Pour le directeur de la Chambre de commerce américano-suisse, Martin Naville, une entente reste possible. «Mais les négociations sont très compliquées et il n’est pas exclu qu’un accord ne soit pas trouvé la semaine prochaine», a-t-il déclaré.

Ton opinion