UBS: UBS respire un peu mieux mais les clients décampent
Actualisé

UBSUBS respire un peu mieux mais les clients décampent

La banque a réduit son personnel de 16% pour retrouver l'équilibre. Le public retire ses billes.

par
job/reb

Malgré un timide retour aux chiffres noirs, l'hémorragie de clients continue pour UBS. La banque a présenté mardi ses résultats 2009. Si durant les trois derniers mois elle a enregistré un bénéfice de 1,2 milliard de francs, sur l'année les pertes s'élèvent à 2,7 milliards.

La crise des subprime et les affaires de fraudes fiscales ont durablement ébranlé les clients, qui continuent à quitter l'établissement. Les retraits d'argent ont ainsi dépassé les 147 milliards de francs en 2009. «UBS ne fait que rompre la confiance, fustige Christian Levrat, président du PS. Elle n'a pas poursuivi ses anciens dirigeants et elle manque de transparence. Enfin, il est difficile de se sentir solidaire avec des traders de Wall Street.»

Cette fuite de capitaux fait le bonheur de certains concurrents. «Nous avons ouvert 59 000 comptes en 2009, ce qui nous rapproche du record de 66 000 en 2008, alors que nous étions au cœur de la crise», révèle Albert Steck, de la Banque Migros.

Du côté de la Raiffeisen, on confirme que l'afflux de nouveaux fonds s'est stabilisé à un niveau élevé. Il y a une dizaine d'années, les Banques Cantonales Vaudoise et de Genève avaient également dû faire face à des scandales. La réaction des clients avait pourtant été différente. «Même à l'époque où nous avions des problèmes, nous n'avons eu que très peu de retraits d'épargne», selon Paul Caudret, de la BCV. La fidélité des clients est même qualifiée d'«étonnante» par la BCGE.

Avez-vous l'intention de garder votre compte à UBS?

«J'ai fermé mon compte il y a un mois. Toutes ces affaires me déplaisent. Et j'apprécie les services de La Poste.»

Mohamed, vendeur

«J'ai un compte à UBS, car ils offrent des avantages aux étudiants. Je le fermerai après mes études.»

Juliette, étudiante

«Je n'ai pas de compte à UBS. De toute façon, tous les banquiers ne pensent qu'à leurs bonus.»

Pedro, maçon

«Oui, même si je trouve que leurs bénéfices devraient rembourser le prêt que l'Etat leur a octroyé.»

Laurence, étudiante

Entretiens secrets

Le Conseil fédéral n’a, semble-t-il, pas tenu de procès-verbaux sur l’affaire UBS, a révélé mardi la RSR.

Ton opinion