UBS va-t-elle violer le secret bancaire suisse?
Actualisé

UBS va-t-elle violer le secret bancaire suisse?

UBS et avec elle le secret bancaire suisse sont de plus en plus sous pression aux Etats-Unis.

La première banque suisse, UBS, pourrait dévoiler les noms de ses clients fortunés américains aux autorités des Etats-Unis, qui soupçonnent une affaire de fraude fiscale. Environ 20 000 clients sont concernés. Certains d'entre eux auraient utilisé des comptes extraterritoriaux d'UBS afin de cacher au fisc américain environ 20 milliards de dollars (20,75 milliards de francs) d'avoirs représentant 300 millions d'impôts, écrit le magazine français Challenges.

Inculpé pour aide à l'évasion fiscale aux Etats-Unis, l'ancien collaborateur d'UBS, Bradley Birkenfeld aurait fait des aveux complets. L'ancien conseiller à la clientèle aurait révélé les opérations de contournement du système américains par UBS. Comme l'a rapporté le New York Times, UBS envisage la divulgation des données sur ses clients, car, sans cela, la banque risque le retrait de sa licence bancaire aux Etats-Unis.

Ce serait toutefois une violation du secret bancaire suisse Selon la SonntagsZeitung, UBS pourrait ne remettre que les informations pouvant être divulguées selon le droit suisse. La Suisse fait une distinction claire entre la fraude fiscale et l'évasion fiscale. Cette dernière n'est considérée en Suisse que comme une peccadille.

Même si le nombre de clients effectivement concernés est plus petit que le chiffre avancé par la presse, cette nouvelle crise ternit fortement l'image d'UBS, qui perd déjà énormément de clients et d'employés.

Alex Hämmerli/gim

Ton opinion