Lenzerheide (GR): Ueli Maurer annule une parade de Gripen
Actualisé

Lenzerheide (GR)Ueli Maurer annule une parade de Gripen

On ne verra pas de Gripen voler dans le ciel des Grisons, le week-end prochain. Ainsi en a décidé le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer.

La parade aérienne d'avions Gripen, prévue le week-end prochain dans le ciel de Lenzerheide (GR) à l'occasion des finales de la Coupe du monde de ski alpin, n'aura pas lieu.

Ueli Maurer vient d'annuler à la dernière minute cette prestation pour empêcher tout soupçon de lien avec la campagne de votations sur l'acquisition des jets suédois par la Suisse.

Le Département fédéral de la défense (DDPS) avait pourtant autorisé en décembre dernier la participation à cette manifestation des avions construits par le suédois Saab. A fin janvier encore, le ministre de la défense déclarait qu'un tel show ne posait pas de problème, car des pilotes suédois s'entraînent de toute façon en Suisse, dans le cadre d'échanges au long cours entre les deux armées. On ne peut donc pas parler d'une véritable action de communication.

Le conseiller fédéral UDC a depuis lors tourné casaque et, vendredi soir, il a décidé de revenir sur l'autorisation de vol accordée aux Gripen. Il a ainsi voulu réfuter tout soupçon de vouloir influencer le scrutin du 18 mai, a dit samedi à l'ats Renato Kalbermatten, porte-parole du DDPS confirmant une information de plusieurs médias.

Le public ne sera pas pour autant privé de show aérien. Certes les Gripen ne voleront pas, mais le show du Team PC-7 réalisera lui comme prévu sa démonstration à bord des avions d'entraînement de Pilatus.

Deuxième annulation

Une parade aérienne d'avions Gripen avait déjà dû être annulée en janvier à l'occasion de la course de ski du Lauberhorn (BE), car l'armée de l'air s'y était opposée. Celle organisée pour la finale de Coupe du monde de ski alpin à Lenzerheide devait rattraper le coup.

Les opposants à l'achat de 22 Gripen - pour un coût de 3,126 milliards de francs - avaient accusé le Conseil fédéral et le fabricant d'armes suédois Saab d'interférer indûment dans la campagne deux mois avant les votations prévues le 18 mai.

Le gouvernement suédois avait pour sa part confirmé qu'il ne participait pas à la campagne, mais selon le ministre suédois des affaires étrangères Carl Bildt, une «coordination entre la Suède et la Suisse sur un sujet aussi important est tout à fait normal». (ats)

Ton opinion