L'ex-conseiller fédéral Ueli Maurer rejoint le CIO

Publié

Après Philippe LeubaUeli Maurer est lui aussi toujours dans la course et rejoint le CIO

Le désormais ex-conseiller fédéral intègre la commission d’éthique du Comité international olympique. Avant lui, Samuel Schmid avait notamment occupé ce poste. 

Ueli Maurer a déjà retrouvé du travail et s’en réjouit.

Ueli Maurer a déjà retrouvé du travail et s’en réjouit.

AFP

Les anciens élus n’ont jamais de peine à se recycler professionnellement. Ueli Maurer, en tout cas, n’a pas tardé à retrouver une activité. Comme le révèle l’«Aargauer Zeitung», l’ancien ministre des Finances occupe depuis le 1er janvier l’un des cinq sièges de la commission d’éthique du Comité international olympique (CIO). Celle-ci est chargée de rédiger des rapports et d’émettre des recommandations pour d’éventuelles sanctions. C’est par exemple sur son initiative que le CIO avait décidé que les athlètes russes ne pourraient plus participer aux Jeux olympiques sous les couleurs de leur pays.

Selon le journal argovien, c’est le boss du CIO Thomas Bach lui-même qui a approché le Zurichois Ueli Maurer, âgé aujourd’hui de 72 ans. Il doit occuper ce poste jusqu’à fin 2026. Il y côtoira des grands noms: depuis 2017, cette commission est présidée par Ban Ki-moon, l’ancien secrétaire général de l’ONU. Ueli Maurer succède à Samuel Schmid, qui a lui aussi été ministre des Sports lors de son passage au Conseil fédéral. Le Bernois y a siégé pendant douze ans. 

Lundi, on apprenait qu’un autre élu intégrait le CIO: Philippe Leuba, l’ancien conseiller d’État vaudois. Lui a un rôle différent: il est chargé de faire le lien entre le CIO et les institutions légales, juridiques et politiques suisses. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

(ywe)

Ton opinion

53 commentaires