Actualisé 05.12.2018 à 12:02

Conseil fédéral

Ueli Maurer va succéder à Alain Berset

L'UDC Ueli Maurer présidera la Confédération en 2019. L'Assemblée fédérale l'a brillamment élu par 201 voix sur 209 bulletins valables. Il succède au socialiste Alain Berset.

1 / 40
Le conseil fédéral «newlook» in corpore, avec les deux nouvelles élues: Viola Amherd et Karin Keller-Sutter (Vendredi 7 décembre 2018)

Le conseil fédéral «newlook» in corpore, avec les deux nouvelles élues: Viola Amherd et Karin Keller-Sutter (Vendredi 7 décembre 2018)

Keystone
Karin Keller-Sutter félicitée par son époux, Morten Sutter. (Mercredi 5 décembre 2018)

Karin Keller-Sutter félicitée par son époux, Morten Sutter. (Mercredi 5 décembre 2018)

Keystone
Karin Keller-Sutter a eu  droit à des démonstrations de sympathie sur la Place fédérale à Berne. (Mercredi 5 décembre 2018)

Karin Keller-Sutter a eu droit à des démonstrations de sympathie sur la Place fédérale à Berne. (Mercredi 5 décembre 2018)

Keystone

Le conseiller fédéral Ueli Maurer reprend la présidence de la Confédération l'an prochain à l'âge de 68 ans.

Mieux que Jean-Pascal Delamuraz

Sur les 232 bulletins distribués, huit ont porté le nom de personnalités diverses. Seize bulletins étaient blancs et sept nuls. Avec ce résultat exceptionnel, Ueli Maurer fait mieux que tous les conseillers fédéraux depuis Jean-Pascal Delamuraz en 1988.

Il a égalé le score du radical vaudois. Avant ce dernier et depuis 1919, Fritz Honegger, Hans Hürlimann, Willi Ritschard, Hans-Peter Tschudi et Friedrich Traugott Wahlen ont égalé ou dépassé les 200 voix. L'an dernier, Alain Berset avait engrangé 190 voix, Doris Leuthard en avait recueilli 188 un an plus tôt et Johann Schneider-Ammann avait été élu avec 196 voix en 2015.

2019, une année pleine de défis

«Cette élection est pour moi un grand honneur et une grande responsabilité», a déclaré le nouveau président de la Confédération. En tête des priorités du gouvernement l'an prochain figurent de nombreux défis, dont certains ressemblent à «des missions impossibles», a lancé avec humour le Zurichois.

Il a cité la réforme de la fiscalité des entreprises couplée à un coup de pouce à l'AVS. «Ce compromis est très important et j'espère bien qu'il gagnera devant le peuple.» Il y a aussi les relations avec l'UE qui occupent le Conseil fédéral depuis de nombreuses années. Pour lui, ce serait une bonne nouvelle de régler une fois pour toutes ce dossier.

Revenant sur la mission du Conseil fédéral, Ueli Maurer a souligné qu'il importe de trouver des solutions. Dans plusieurs pays, un écart se creuse entre de la classe politique et le peuple. «Je vais m'engager pour que la Suisse ne vive pas cet éloignement.»

A l'écoute des gens

Le nouveau président a averti qu'il se tiendrait à l'écart des projecteurs et des émissions glamour comme «Glanz et Gloria» de la TV alémanique. Mais il a promis de se tenir proche des Suisses. «Je souhaite écouter les gens, entendre leurs soucis et savoir ce qui les préoccupe», a-t-il dit.

Les autres priorités qu'il a citées sont de soigner les relations avec les cantons et de bien défendre les intérêts de la Suisse à l'étranger. «Je me réjouis et je suis très motivé», a conclu le Zurichois dans un discours enjoué, ponctué de plusieurs applaudissements de l'Assemblée fédérale.

Simonetta Sommaruga vice-présidente

Mis à part Ueli Maurer en 2012, il faut remonter à 2005 et Moritz Leuenberger pour trouver un autre Zurichois élu à la présidence de la Confédération. Le socialiste n'avait obtenu que 159 voix. L'UDC, qui convoitait son Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, lui avait alors retiré son soutien.

Le Parlement a encore élu Simonetta Sommaruga à la vice-présidence du Conseil fédéral par 196 voix sur 216 bulletins valables. Treize bulletins étaient blancs, dix nuls et dix-huit divers. La dernière fois que la Bernoise avait accédé à cette fonction, en 2013, elle avait obtenu 180 voix. En 2017, Ueli Maurer avait récolté 178 voix lors de son élection à la vice-présidence. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!