Alpinisme: Ueli Steck incinéré à l'ombre de l'Everest
Actualisé

AlpinismeUeli Steck incinéré à l'ombre de l'Everest

La dépouille de l'alpiniste suisse a été acheminée depuis Katmandou au monastère de Tengboche.

1 / 8
Un dernier hommage à l'alpiniste bernois Ueli Steck sera rendu le 23 mai, à Interlaken (BE). (Mercredi 17 mai 2017)

Un dernier hommage à l'alpiniste bernois Ueli Steck sera rendu le 23 mai, à Interlaken (BE). (Mercredi 17 mai 2017)

Keystone
La dépouille de l'alpiniste suisse Ueli Steck a été acheminée depuis Katmandou par hélicoptère (Jeudi 5 mai 2017).

La dépouille de l'alpiniste suisse Ueli Steck a été acheminée depuis Katmandou par hélicoptère (Jeudi 5 mai 2017).

Keystone
L'alpiniste bernois Ueli Steck, âgé de 40 ans, est décédé sur l'Everest, près du camp II. Il projetait d'atteindre deux sommets en 48 heures. (Dimanche 30 avril 2017)

L'alpiniste bernois Ueli Steck, âgé de 40 ans, est décédé sur l'Everest, près du camp II. Il projetait d'atteindre deux sommets en 48 heures. (Dimanche 30 avril 2017)

Keystone

Le corps de l'alpiniste suisse Ueli Steck devait être incinéré jeudi au Népal dans un monastère bouddhiste à l'ombre de l'Everest. Le sportif bernois est mort accidentellement dimanche, à 40 ans, dans l'Himalaya.

La dépouille de l'alpiniste a été acheminée depuis Katmandou par hélicoptère au monastère de Tengboche, situé sur la piste menant à l'Everest, a constaté un photographe sur place. Sa femme Nicole et plusieurs proches se trouvaient également à bord.

Le corps a été transporté de l'héliport au site de la crémation à quelques centaines de mètres du monastère. Des moines aux robes bordeaux se sont joints à la famille et ont offert leurs prières et joué de la musique.

Ueli Steck incinéré à l'ombre de l'Everest

La dépouille de l'alpiniste suisse a été acheminée depuis Katmandou au monastère de Tengboche.

Terrible arête ouest

De nombreux alpinistes devaient descendre des flancs de l'Everest pour assister à la cérémonie, selon Nimesh Karki de l'entreprise Seven Summits qui a aidé Steck dans son expédition.

Ueli Steck prévoyait de gravir l'Everest par la terrible arête ouest - une route particulièrement meurtrière et peu tentée - avant de continuer dans un même élan sur le sommet satellite du Lhotse, le tout sans bouteille d'oxygène, ce qui aurait constitué une première.

Il a trouvé la mort dimanche matin durant une course d'acclimatation à la haute altitude sur le mont Nuptse, face à l'Everest. Il a glissé et chuté de plus de 1000 mètres. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion