25.10.2020 à 23:47

Élections localesUkraine: revers électoral pour le président Zelensky

Sur neuf grandes villes et centres régionaux à travers l’Ukraine, aucun candidat du parti présidentiel n’a été élu maire, même pas dans la ville natale de Volodymyr Zelensky.

Volodymyr Zelensky glisse son bulletin dans l’urne à Kiev le 25 octobre 2020.

Volodymyr Zelensky glisse son bulletin dans l’urne à Kiev le 25 octobre 2020.

AFP

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a essuyé un revers aux élections locales de dimanche. Son parti a été devancé par ses rivaux dans la plupart des grandes villes, selon des sondages effectués à la sortie des urnes.

Sur neuf grandes villes et centres régionaux à travers l’Ukraine, où ces sondages ont été réalisés, aucun candidat du parti présidentiel n’a été élu maire, même pas dans la ville natale de Volodymyr Zelensky.

Son parti Serviteur du peuple n’est arrivé en tête aux élections aux conseils municipaux que dans deux grandes villes du centre. Dans sept autres, il figure le plus souvent en troisième position, selon deux sondages.

«Son parti perd sa position de leader dans pratiquement toutes les régions […] c’est un coup très dur pour M. Zelensky, qui pourrait entraîner un changement du gouvernement ou des législatives anticipées», a estimé l’analyste politique Mykola Davydiouk.

Un test

L’Ukraine élisait dimanche ses maires ainsi que ses conseils locaux et régionaux. Le vote était considéré comme un test pour Volodymyr Zelensky, un ex-comédien sans expérience politique, triomphalement élu à la présidence en avril 2019 grâce à ses promesses d’éradiquer la corruption et de mettre fin à la guerre avec les séparatistes prorusses dans l’est du pays.

Trois mois plus tard, son parti nouvellement créé obtenait plus de la moitié des sièges au Parlement, un record dans cette ex-république soviétique d’environ 40 millions d’habitants.

Mais faute de changements concrets, le soutien populaire s’est effrité et selon un récent sondage, le parti présidentiel n’était crédité que de 17% des intentions de vote dans l’ensemble du pays, talonné par l’opposition prorusse (Plateforme d’opposition – Pour la vie, 14%) et pro-occidentale (Solidarité européenne de l’ex-président Petro Porochenko, 13%).

Interrogé sur la chute de la popularité de son parti à la sortie de son bureau de vote, Volodymyr Zelensky s’est borné à dire: «On va voir les chiffres». «À la différence de certains de nos voisins, nous avons ce grand luxe des élections libres», a-t-il estimé sur Facebook dans la soirée, faisant allusion au Bélarus et à la Russie.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!