Actualisé 07.04.2013 à 11:21

SuisseUltimatum aux fraudeurs du fisc allemands

Credit Suisse et Julius Bär, deux des grandes banques helvétiques, passent à l'action.

Les deux banques ont décidé d'agir.

Les deux banques ont décidé d'agir.

Credit Suisse et Julius Bär veulent libérer la place financière suisse des fraudeurs allemands du fisc. Des clients qui ne produiront pas de déclaration fiscale ou qui n'annonceront pas leur dette fiscale ces prochains mois seront bannis.

«Nous conseillons aux clients allemands d'examiner leur situation et de la régler le cas échéant», a indiqué samedi à l'ats le porte-parole de CS Marc Dosch. S'ils ne le font pas, «nous allons nous en séparer», a-t-il ajouté, confirmant des informations des journaux alémaniques «Tages-Anzeiger» et «Der Bund».

Les clients allemands ont reçu une lettre les invitant à soumettre aux banques les documents prouvant que leurs comptes ont bien été déclarés. Une consigne qui ne s'applique pas seulement aux comptes ou actifs récents, mais également à ceux qui reposent à la banque depuis des décennies.

Une politique également suivie par la banque privée Julius Bär. Celle-ci l'avait annoncée en février après l'échec de l'accord fiscal entre la Suisse et l'Allemagne, a rappelé son porte-parole Jan Vonder Mühll. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!