Actualisé 05.07.2020 à 07:23

Suisse

Un 1er Août annulé ou en petit comité

De nombreuses communes ont renoncé à organiser une fête dans les circonstances actuelles dues au Covid-19.

Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

KEYSTONE

Coronavirus oblige, les Suisses devront célébrer le 1er Août différemment cette année. De nombreuses fêtes et feux d'artifice traditionnels ont été annulés, notamment dans les grandes villes. Des alternatives émergent toutefois ici et là.

A Genève, il n'y aura pas de grande fête du 1er Août comme les années précédentes au Parc La Grange. Mais la Municipalité veut quand même marquer l'évènement en misant sur un festival d'art de rue qui se déroulera sur neuf sites différents. La jauge maximale de 1000 personnes sera respectée et les listes pour le traçage établies. Du gel et des masques seront à disposition.

La Ville tient aussi au discours officiel du maire Sami Kanaan et à la lecture du Pacte. A Meyrin, les autorités préparent aussi des évènements décentralisés. «Tu ne peux pas aller à la fête nationale, c'est la fête nationale qui viendra à toi!", a indiqué la maire Nathalie Leuenberger. Des animations surprises passeront à proximité des habitants dans un maximum de quartiers.

Feux sur les hauteurs de Montreux

De son côté, le Conseil d'Etat genevois, qui invite chaque année les représentants de la Genève internationale pour un brunch, maintient l'évènement en réduisant la liste des invités. De nombreuses communes ont en revanche renoncé à organiser une fête dans les circonstances actuelles, tout comme dans le canton de Vaud.

Toutes les festivités ont été annulées à Renens et Nyon. Seule une célébration officielle aura lieu à Morges et à Lausanne. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga sera reçue à Montbenon. Le grand feu d'artifice au bord du lac est lui annulé.

Trois lieux sur les hauteurs de Montreux maintiendront une petite fête populaire et des feux. Les onze autres fêtes généralement organisées sur le territoire élargi de la commune passent à la trappe. Adieu feux d'artifice, cortège et repas gratuit.

Animations dans les préaux

Pour éviter les grands rassemblements, Neuchâtel abandonne aussi l'idée d'un feu d'artifice. A la place, elle proposera des animations décentralisées dans les préaux des écoles. Le Locle revient quant à lui aux sources en organisant un grand feu, installé sur une colline avoisinante nommée «La Pluie».

Le traditionnel feu d'artifice de Bienne (BE) tombe également à l'eau le 31 juillet. Une fête est en revanche maintenue. Les contacts des participants seront enregistrés et des masques fournis.

Fribourg entend célébrer le 1er août comme les années précédentes, avec une fête sur les Grandes-Rames et un feu d’artifice. Un concept sanitaire, permettant notamment de garantir le traçage des participants, est en cours d'élaboration. Si les contraintes se révélaient trop grandes, la Ville pourrait toutefois jeter l'éponge. A l'image de Bulle (FR) ou de Delémont qui ont d'ores et déjà renoncé.

Spectacle en «drive-in»

A Sion, les feux d'artifice seront tirés depuis le coteau. Cérémonie, discours, cantines et autres flonflons sont par contre annulés.

Sierre innove avec un spectacle son et lumière, à suivre assis dans sa voiture, sur la plaine Bellevue les soirs du 31 juillet et du 1er août. Il n'y aura pas plus de 1000 personnes et le traçage sera assuré. Les participants pourront aussi déguster un panier pique-nique avec des produits du terroir.

A Crans-Montana, le traditionnel feu d'artifice sera remplacé par une balade à la lueur des bougies et diverses autres animations. Discours, musique et cantines sont prévus à Brigue. Martigny est encore en train d'élaborer un concept.

Fête sans public

De l'autre côté du Roestigraben, les annulations sont également nombreuses. Les Zurichois, les Bâlois, les Bernois, les Lucernois, les Coiriens ou encore les Soleurois seront ainsi privés de fête.

Des alternatives sont cependant prévues ou étudiées dans plusieurs endroits. Des musiciens animeront différents quartiers de Zoug. St-Gall maintiendra une fête, mais sans public. L'événement se déroulera le 30 juillet dans la cathédrale, et sera retransmis à la télévision le 1er Août. Aarau et Thoune ont aussi prévu des fêtes.

La pandémie de coronavirus n'aura pas non plus la peau des célébrations au Grütli. Le nombre de participants sera toutefois limité à 150. Simonetta Sommaruga y honorera un homme et une femme de chaque canton qui se sont engagés d’une manière extraordinaire pendant la crise.

Le traditionnel brunch à la ferme sera aussi maintenu. L'inscription sera obligatoire. Certaines exploitations passeront cependant à l'alternative du «brunch à l'emporter». Comme les années précédentes, un énorme drapeau suisse sera déroulé en haut du Säntis.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
72 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Picsou

05.07.2020 à 10:58

Pas de 1er août = des économies pour les communes donc du bon !

Greg

05.07.2020 à 10:53

On n'attend plus que les gauchistes qui vont manifester pour interdire le premier août. Bientôt, ils vont nous dire que notre drapeaux ne représente pas assez la diversité.

Kimp

05.07.2020 à 10:21

AHAHAH MDR. On va certainement punir les groupes de jeunes qui se regroupent au pied des immeubles pour faire admirer leurs belles BMW et leur belle musique de là-bas.