Actualisé 17.05.2016 à 07:46

MexiqueUn 2e juge favorable à l'extradition d'El Chapo

Il est désormais probable que le baron de la drogue soit extradé aux Etats-Unis.

Joaquin «El Chapo» Guzman lors de son arrivée à la prison de haute sécurité près de Mexico, le 27 janvier 2016.

Joaquin «El Chapo» Guzman lors de son arrivée à la prison de haute sécurité près de Mexico, le 27 janvier 2016.

photo: AFP

Un deuxième juge mexicain s'est prononcé en faveur d'une extradition vers les Etats-Unis du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzman, laissant moins d'un mois au gouvernement pour se prononcer, ont annoncé lundi les autorités judiciaires.

La décision de ce juge de Mexico fait suite à une demande d'extradition émise par un tribunal du Texas pour homicides, trafic de drogue et blanchiment d'argent, selon un communiqué du Conseil judiciaire, organe qui représente les tribunaux fédéraux.

Le leader du cartel de Sinaloa, qui était écroué depuis son arrestation au début de l'année à la prison de sécurité maximale d'El Altiplano, près de Mexico, a été transféré le 7 mai à l'aube dans une prison de Ciudad Juarez (nord), tout près de la frontière du Texas.

Un mois pour faire appel

En vertu de cette décision qui date de vendredi, le ministère mexicain des Affaires étrangères a désormais 20 jours ouvrables pour se prononcer sur l'extradition ou non du baron de la drogue. Ce dernier disposerait ensuite d'un mois pour faire appel.

Il s'agit du deuxième juge, après un premier magistrat le 6 mai, à se prononcer en faveur de l'extradition du baron de la drogue. L'autre demande provenait d'un tribunal de Californie, pour des chefs d'inculpation similaires.

Le ministère des Affaires étrangères ne s'est pas encore prononcé sur ce premier jugement. Interrogé, le porte-parole du ministère n'a pas souhaité faire de commentaire sur le deuxième.

Mesures exceptionnelles

De son côté, José Refugio Rodriguez, avocat de Guzman, a déclaré lundi à l'AFP qu'il ferait appel des deux demandes d'extradition vers les Etats-Unis.

Bénéficiant de complicités internes, «El Chapo» s'était enfui en juillet de manière spectaculaire de la prison d'El Altiplano, par un trou creusé sous la douche de sa cellule.

Depuis son retour début janvier derrière les barreaux, les autorités ont pris des mesures exceptionnelles pour éviter qu'il ne s'évade à nouveau. El Chapo, 58 ans, se plaint de ne pas bénéficier d'un suivi médical suffisant et ne pas pouvoir dormir à cause des autorités carcérales qui font l'appel très régulièrement. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!