06.10.2020 à 07:46

Talia Ryder«Un accident de grossesse n’est pas une faute»

La jeune actrice Talia Ryder revendique le droit à l’avortement et ne comprend pas qu’on puisse l’interdire.

de
Henry Arnaud, Hollywood
Talia Ryder, 18 ans, est à l’affiche du film «Never, rarely, sometimes, always», qui parle de la détresse d’une ado, après une grossesse non désirée.

Talia Ryder, 18 ans, est à l’affiche du film «Never, rarely, sometimes, always», qui parle de la détresse d’une ado, après une grossesse non désirée.

AFP

Le droit à l’avortement est au cœur du film d’ados «Never, rarely, sometimes, always» qui arrive mercredi 7 octobre 2020 au cinéma. Talia Ryder est en tête d'affiche. Cette inconnue de 18 ans ne va pas le rester longtemps car elle a été choisie par Steven Spielberg pour son remake de «West Side Story», en 2021.

Les lecteurs de «20minutes» vous découvrent aujourd’hui. Comment vous présenter?

J’ai fêté mes 18 ans le 16 août 2020. J’ai grandi à Buffalo aux États-Unis, près des chutes du Niagara et de la frontière avec le Canada. La danse est ma passion depuis l’enfance et je prenais 20 heures de cours par semaine. Il y a six ans, ma maman a commencé à m’emmener à New York pour des stages intensifs et j’ai passé une audition pour la comédie musicale «Matilda». J’ai été engagée et ce film est mon premier vrai job d’actrice.

Lhistoire du film suit deux cousines dont lune tombe enceinte sans le vouloir et ces ados partent dans un périple jusquà New York car leur famille refuse de les soutenir. Comment avez-vous approché ce tournage?

Aux États-Unis, beaucoup d’ados n’ont pas de cours d’éducation sexuelle à l’école et une fille peut tomber enceinte par accident sans avoir aucune ressource ou information sur ses options. C’est devenu une affaire tellement politique entre les pro-vie et ceux qui veulent un avortement libre qu’il est difficile pour des jeunes d’avoir une discussion objective.

Quelle est votre position?

Un accident de grossesse n’est pas forcément une faute. À l’heure des mouvements féministes et de MeToo, je n’arrive pas à croire qu’on puisse encore souhaiter limiter ou interdire l’avortement. Je ne sais pas ce que je ferais si je tombais enceinte demain, mais je sais qu’il est important de se battre pour que les filles aient le choix.

Votre film a été récompensé aux derniers festivals de Berlin et de Sundance et aussi projeté au récent festival de Zurich

C’est génial car cela permet d’attirer l’attention sur une œuvre qui serait passée inaperçue sans ces grands festivals. Il y a tellement d’adolescentes qui n’ont aucune aide pour avorter si elles le souhaitent qu’il est important que cette histoire soit connue.

Êtes-vous prête à devenir une célébrité en 2021 quand sortira le remake de «West Side Story» réalisé par Steven Spielberg?

Je ne sais pas à quoi m’attendre et je préfère ne pas y penser par peur d’être déçue. Nous avons fini le tournage et l’expérience a été unique. Les décors, les plateaux, les chorégraphies: tout est énorme.

Vous êtes tenue au secret sur ce blockbuster, mais quest-ce qui a été le plus complexe pour vous?

J’ai grandi avec la danse et c’est pourtant les chorégraphies qui m’ont donné le plus de travail. Justin Peck du New York City Ballet est un génie, il a imaginé des chorégraphies très détaillées et complexes. J’ai l’habitude de danser sur une scène, mais les détails étaient importants pour «West Side Story» car la caméra prend aussi des gros plans. Je n’avais pas le droit à l’erreur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
92 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Peter Bishop

06.10.2020 à 11:22

Considérer une grossesse comme une maladie, un accident ou d'une manière générale comme quelque chose de négatif témoigne d'un énorme problème de notre société... Et peu importe comment vous tournez la chose : dès la conception, il s'agit d'un être humain donc l'avortement est toujours un meurtre !

Lynette

06.10.2020 à 11:19

Je connais une femme qui a avorté car le bébé était de son amant et était contente de pas briser son mariage car son homme gagne beaucoup d'argent. Y'a rien de méchant.

Adolfo Ramirez

06.10.2020 à 11:16

Une bonne secouée dans l’étage supérieur (ou inférieur c’est selon la position )et le problème est réglé.