Colombie: Un accord de paix qui rime avec sang et assassinats
Actualisé

ColombieUn accord de paix qui rime avec sang et assassinats

Une dirigeante paysanne de gauche a été assassinée en Colombie, dans sa ferme désignée comme l'une des zones de concentration des guérilleros des Farc pour leur désarmement dans le cadre des accords de paix.

1 / 147
Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Les autorités colombiennes ont annoncé dimanche avoir déjoué un attentat contre le leader de l'ex-guérilla des FARC, Rodrigo Londoño. (Lundi 13 janvier 2020)

Keystone
La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

La Colombie a connu dimanche les plus pacifiques de ces dernières années. Une femme devrait devenir maire de Bogota. (27 octobre 2019)

AFP
La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

La dissidence des Farc, a annoncé, dans une vidéo diffusée mercredi, la création d'un mouvement politique clandestin, suite à son soulèvement armé la semaine dernière. (4 septembre 2019)

AFP

Le corps sans vie de Cecilia Coicué, présentant une «blessure occasionnée par une arme tranchante», a été retrouvé mercredi sur un terrain de sa ferme à Corinto (département de Cauca, ouest), a indiqué dans un communiqué le Défenseur du Peuple, organisme public chargé de la défense des droits de l'homme.

Mme Coicué, 62 ans, était propriétaire de 72 hectares où doivent se rassembler les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) dans le cadre de leur processus de démobilisation et de désarmement, prévu par les accords de paix conclus avec le gouvernement, a précisé le général Alberto José Mejia, commandant de l'armée de terre, à Blu Radio.

«C'est une situation très préoccupante», a-t-il souligné. Cette mère de quatre enfants était membre du mouvement de gauche Marche Patriotique et de plusieurs organisations paysannes, selon un délégué du mouvement.

Six autres assassinats

Six autres personnes ont été assassinées au cours des derniers jours dans le Cauca. Les guérilleros des Farc doivent commencer à se concentrer dans 28 points préétablis de Colombie si les accords de paix, visant à mettre fin à plus de 50 ans de conflit armé et qui doivent être signés le 26 septembre, sont approuvés par les électeurs colombiens lors du référendum du 2 octobre.

Parmi ces 28 lieux se trouve un hameau de Corinto, commune affectée par les violences de cette guerre civile qui a fait au moins 260'000 morts, 45'000 disparus et 6,9 millions de déplacés.

(afp)

Ton opinion