Extension de Cornavin (GE) – Un accord financier met la future gare sur les rails

Publié

Extension de Cornavin (GE)Un accord financier met la future gare sur les rails

Genève et Berne se sont entendus tant sur la forme que sur le financement de l’extension souterraine de la gare Cornavin. 

Le projet d’extension de la gare Cornavin prévoit un agrandissement en sous-sol.

Le projet d’extension de la gare Cornavin prévoit un agrandissement en sous-sol.

Laurent Guiraud/TDG

Ce n’est peut-être pas le projet de tous les superlatifs, mais ce sera le chantier ferroviaire le plus cher que Genève ait connu. La facture de l’extension souterraine de la gare Cornavin se montera à 1,82 milliard de francs, hors taxes, soit davantage que la construction du Ceva. La version définitive du projet a été dévoilée mardi à quelques élus cantonaux et de la Ville.  L’évolution majeure se situe au niveau du tunnel qui doit relier Cornavin à l’aéroport. Le plan initial prévoyait une voie. Au final, elle sera doublée. Il en sera de même pour les quais en gare de Genève. 

Financement tripartite

Selon la «Tribune de Genève», cette option permettra de voir venir l’augmentation du trafic jusqu’en 2060 et d’envisager d’autres développements ferroviaires dans le canton, dont une extension du Léman Express. L’enquête publique sera menée en 2024, pour une mise en service prévue pour 2034. La Confédération mettra la main au portemonnaie à hauteur de 1,38 milliard de francs. Le reste sera supporté par le Canton et la Ville de Genève. 

Le comité du Collectif 500, qui s’était opposé à l’extension de Cornavin en surface et à la destruction d’une partie du quartier des Grottes, a réagi positivement à la nouvelle. Il s’est dit satisfait et a indiqué soutenir clairement cette option de travaux en une étape. Néanmoins, le comité a clairement réaffirmé son opposition à l’évolution des projets de la Ville en surface

(mpo)

Ton opinion

14 commentaires