Cyclisme: Un accueil triomphal pour Carapaz en Équateur
Actualisé

CyclismeUn accueil triomphal pour Carapaz en Équateur

Le vainqueur du Giro a été reçu en grande pompe huit jours après son sacre.

1 / 11
Richard Carapaz a paradé sur un bus à impériale décoré en rose, précédé par des dizaines de cyclistes et suivi par de nombreuses voitures.

Richard Carapaz a paradé sur un bus à impériale décoré en rose, précédé par des dizaines de cyclistes et suivi par de nombreuses voitures.

AFP
La fièvre rose s'est emparée de Quito et de l'Équateur.

La fièvre rose s'est emparée de Quito et de l'Équateur.

Reuters
Richard Carapaz a paradé sur un bus à impériale décoré en rose, précédé par des dizaines de cyclistes et suivi par de nombreuses voitures.

Richard Carapaz a paradé sur un bus à impériale décoré en rose, précédé par des dizaines de cyclistes et suivi par de nombreuses voitures.

Reuters

L'Équatorien Richard Carapaz, deuxième coureur sud-américain à s'imposer dans le Giro (après le Colombien Nairo Quintana en 2014), a reçu un accueil triomphal lundi à Quito, huit jours après son succès épique dans le Giro.

Surnommé «La Locomotive», Carapaz (26 ans) est arrivé sur un vol commercial en provenance d'Espagne, où est basée son équipe Movistar, portant le trophée qui lui a été remis après 3500 km de course. L'appareil dans lequel il a voyagé a traversé un arc d'eau formé par les motopompes des pompiers de l'aéroport international Mariscal Sucre, dans les environs de la capitale équatorienne.

Puis, Carapaz est monté dans un un bus à impériale qui l'attendait sur le tarmac et est apparu sur la partie découverte, sous les applaudissements et vivats des employés de l'aéroport.

Quelques dizaines de cyclistes amateurs ont alors accompagné le champion sur plusieurs kilomètres, le bus prenant la direction d'une gare routière où la foule a formé une haie d'honneur en brandissant des drapeaux du pays et en scandant «Oui, c'est possible».

Un coureur du Giro frappe un spectateur

Sur le Giro, un spectateur a provoqué la chute de Miguel Angel Lopez en courant à ses côtés. Le coureur colombien, furieux, s'en est pris au supporter. (vidéo: Eurosport)

Carapaz, 4e du Giro en 2018, a remporté deux étapes dans l'édition 2019 (Frascati et Courmayeur), et s'est emparé du maillot rose après la 14e étape. Il l'a gardé jusqu'à Vérone, théâtre de la 21e et dernière étape.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion