Actualisé

BelgiqueUn ado a envoyé 722 SMS à 2 euros pour sauver Pia

En voulant aider la petite Pia, un ado de 14 ans a dépensé «sans le vouloir» la somme de 1444 euros. Ses parents ne peuvent pas payer la facture à l'opérateur.

par
fl
Un adolescent originaire de la région liégeoise croyait bien faire en envoyant de très nombreux SMS pour tenter de sauver la petite Pia.

Un adolescent originaire de la région liégeoise croyait bien faire en envoyant de très nombreux SMS pour tenter de sauver la petite Pia.

dr

C'est un élan de solidarité qui avait mobilisé toute la Belgique, mi-septembre, pour tenter de sauver la petite Pia, neuf mois, atteinte d'une atrophie des muscles. Pour se procurer un médicament «miracle», le Zolgensma, facturé à près de 2 millions d'euros, la famille de la petite Anversoise s'était lancée dans un gigantesque appel aux dons par SMS.

De manière assez exceptionnelle, cette somme très importante a été réunie très rapidement grâce à près d'un million de SMS facturés à 2 euros. Même si l'effet du médicament est contesté par certains spécialistes, Pia devrait pouvoir bénéficier très prochainement d'un traitement en adéquation avec sa maladie qui pourrait, à terme et si rien ne change, empêcher ses poumons de fonctionner.

Une facture monumentale

Une semaine après ce bel élan, le quotidien La Meuse indique dans ses pages, ce mercredi, qu'un adolescent originaire de Liège a envoyé 722 SMS «sans savoir qu'il déboursait à chaque fois 2 euros». Sa mère précisant «que cela partait d'une bonne intention» et que le jeune garçon de 14 ans pensait que «plus il en envoyait et plus il aiderait la petite Pia...». L'opérateur Orange a bel et bien versé la coquette somme de 1 444 euros aux parents de Pia et la facture est arrivée dans la foulée chez la maman du jeune Liégois.

«Je veux bien aider cette famille», précise encore la maman qui a, elle aussi, envoyé un SMS pour aider la petite Pia, «mais malheureusement pas au-delà des mes propres moyens financiers». Tant que la facture de 1444 euros ne sera pas payée, l'opérateur téléphonique a décidé de bloquer le téléphone portable de son fils et lui réclame même 250 euros de provision pour le réactiver. Or, le jeune garçon aurait absolument besoin de son smartphone pour l'aider à surmonter des troubles du développement et de la coordination... (fl/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!