France: Un ado abattu puis brûlé par quatre «amis»
Actualisé

FranceUn ado abattu puis brûlé par quatre «amis»

Quatre mineurs de 15 à 17 ans sont soupçonnés d'avoir exécuté par balles un de leurs camarades après lui avoir tendu un piège dans une forêt. Ils ont tenté de faire disparaître son corps en le brûlant.

Interpellés mardi, ces quatre jeunes, âgés de 15 à 17 ans et issus de deux fratries différentes, ont reconnu avoir décidé de tuer ce camarade parce qu'ils craignaient qu'il les dénonce pour un cambriolage qui se serait déroulé début mars. «Cela reste toutefois à vérifier compte-tenu de la distorsion entre les faits et la motivation», a indiqué Valérie Cadignan, procureur de la République à Dieppe.

Le corps à demi-calciné a été trouvé, dans la nuit de lundi à mardi vers 1h30, par un agent de l'Office national des forêts à Beauvoir-en-Lyons, près de Rouen dans le département de Seine-Maritime. La découverte sur place du téléphone portable de la victime et d'un morceau de sa carte bancaire a permis aux hommes de la Section de recherches de la gendarmerie de Rouen de remonter rapidement jusqu'à ses fréquentations.

Deux balles dans la nuque

Selon la procureur, les quatre jeunes ont attiré leur camarade lundi soir «dans un piège», en bordure d'une forêt. Ils l'auraient fait asseoir sur un rondin et l'auraient abattu de deux balles dans la nuque avant d'asperger son corps d'essence et de le brûler.

Selon les informations de la station de radio Europe 1, ils s'étaient réparti les rôles à l'avance. L'un des adolescents était chargé d'aller chercher la future victime. Deux autres, munis d'un calibre 22 long rifle, lui ont tiré chacun une balle dans la nuque. Enfin, le dernier était chargé d'incendier le cadavre.

Aspergé d'essence

«Les quatre savaient très bien comment ça se terminerait. Ils avaient décidé qu'ils exécuteraient ce garçon, à qui ils ont tendu un piège», a déclaré sur «Europe 1» Valérie Cadignan, procureur de la République à Dieppe. «Ils ont apporté une bouteille d'essence, ils ont apporté une arme, ils ont appelé la victime et sont allés la chercher, amicalement. La victime est venue sans aucune méfiance, puisqu'il avait rendez-vous avec des gens qu'il connaît. Et alors qu'il est assis, par derrière, une personne lui tire une balle dans la tête, puis une deuxième personne prend l'arme et réitère le geste. Ensuite, ils l'ont aspergé d'essence et ont allumé le feu», a précisé la magistrate.

Selon la procureur, une information judiciaire va être ouverte pour assassinat et les quatre jeunes transférés jeudi au pôle de l'instruction de Rouen où ils devraient être mis en examen. (afp)

Ton opinion