Miracle en Turquie: Un ado sorti des gravats 108h après le séisme
Actualisé

Miracle en TurquieUn ado sorti des gravats 108h après le séisme

Des équipes de secouristes ont extrait des décombres un garçon de 13 ans à Ercis, dans l'est de la Turquie, 108 heures après le séisme de magnitude 7,2 qui a secoué le pays dimanche.

Ferhat Tokay était resté bloqué sous les gravats d'un immeuble qui s'est effondré à Ercis, la ville la plus dévastée par le tremblement de terre de magnitude 7,2 survenu dimanche dans la province orientale de Van, a indiqué l'agence.

Selon les médecins qui l'ont examiné dans un hôpital de campagne avant de le transférer à Van, la capitale régionale, ses jours ne seraient pas en danger.

(Source: YouTube)

Le bilan s'alourdit à 570 morts

Le séisme a fait 570 morts et plus de 2500 blessés, selon un nouveau bilan provisoire fourni vendredi matin par la Direction officielle des situation d'urgence. Un précédent bilan donné jeudi soir était de 550 morts.

Au total 186 personnes ont été retirées vivantes des décombres par les sauveteurs après le sinistre, qui a fait 570 morts et 2555 blessés, selon un dernier bilan provisoire officiel donné vendredi, qui déplore 20 nouvelles victimes. Les premières chutes de neige jeudi matin et le froid glacial enregistré dans la nuit sont de mauvais augure pour les habitants et les secouristes.

Les précipitations ralentissent les opérations de secours, rendent plus difficile l'utilisation des équipements électriques et créent des risques d'hypothermie pour les personnes encore sous les décombres, selon les spécialistes. Les bulldozers et autres engins de démolition ont amorcé jeudi à Van, la capitale régionale, les travaux de déblaiement, mettant un point final aux espoirs de nouveaux sauvetages dans cette agglomération.

A Ercis, plusieurs centaines de secouristes étaient toujours à pied d'oeuvre. Des habitants ont de nouveau formé tôt vendredi de longues files d'attente devant la sous-préfecture d'Ercis, a-t-on constaté. Pour l'instant, environ 25'000 tentes ont été acheminées dans la région.

Pour faire face aux conditions de vie difficiles des sinistrés, la Turquie a accepté mercredi les offres d'aide de plusieurs pays, et jeudi, c'est un avion israélien transportant cinq logements préfabriqués pour les victimes du séisme qui a atterri à Ankara. L'aide devait être dépêchée vendredi dans la zone sinistrée.

(afp)

Ton opinion