Actualisé 21.06.2008 à 12:19

Un adolescent décapité par un ascenseur à Paris

Un adolescent de 14 ans a été tué sur le coup par un ascenseur jeudi soir dans un immeuble du XVIIe arrondissement à Paris, la tête arrachée par la cabine de l'appareil.

Le jeune homme montait les escaliers pour rejoindre des amis afin de voir le match de football de l'Euro quand il aurait été interpellé d'un étage inférieur, a expliqué l'Office HLM de la ville de Paris (Opac), propriétaire de l'immeuble. Il aurait alors passé la tête entre les grilles de la cage d'ascenseur, sans se rendre compte qu'une cabine descendait.

L'accident s'est produit vers 21H00 jeudi dans un immeuble datant des années 30 situé 6 square de l'Aveyron (XVIIe). La jeune victime, née en 1993, a été tuée sur le coup, les vertèbres cervicales sectionnées, a indiqué une source proche du dossier

L'ascenseur était d'un parc ancien en cours de rénovation, a indiqué l'Opac. La cabine avait déjà fait l'objet d'une rénovation mais non la protection extérieure de la cage, entourée de grilles de 1,70 m seulement de haut, selon cette même source.

La 1ère division de police judiciaire (1ère DPJ) a été chargée de l'enquête ainsi que la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) pour le chapitre technique des investigations.

Brigitte Kuster, maire (UMP) du XVIIe arrondissement, a exprimé vendredi sa "très grande émotion" et estimé qu'il fallait "tirer les conséquences tout de suite" de cet accident.

"Nous sommes tous bouleversés, c'est l'horreur absolue", a déclaré Mme Kuster. Elle a souhaité que le plan de rénovation des ascenseurs de l'OPAC, actuellement en cours, soit "accéléré".

C'est le deuxième accident mortel causé par un ascenseur à Paris depuis le début du mois de juin.

Le 7 juin, un ouvrier était mort écrasé par une cabine d'ascenseur et un de ses collègues grièvement blessé. Ils effectuaient des travaux de mise aux normes dans un immeuble de dix étages d'une copropriété privée au 57 avenue du Maine (XIVe arrondissement).

Pour une raison que l'enquête devra préciser, la cabine était redescendue sur eux les écrasant au fond de la fosse.

Le 8 mai à Saint-Etienne (Loire), c'est une femme de 74 ans qui était tombée accidentellement dans la cage d'escalier de sa maison sur le toit d'un ascenseur artisanal et était morte écrasée lorsque l'appareil s'était remis en marche.

Source: AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!