Genève - Un allègement fiscal pour les parents des «vieux» étudiants

Publié

GenèveUn allègement fiscal pour les parents des «vieux» étudiants

Le Canton veut étendre les déductions d’impôts pour charge d’enfant aux étudiants de plus de 25 ans.

Les familles d’étudiants de plus de 25 ans pourront déduire des frais d’entretien.

Les familles d’étudiants de plus de 25 ans pourront déduire des frais d’entretien.

Olivier Vogelsang/TDG

L’imposition des parents d’enfants en formation pourrait évoluer prochainement. La conseillère d’Etat chargée des Finances, Nathalie Fontanet (PLR) a déposé début septembre, au Parlement, un projet de loi pour alléger la charge des familles. Le texte prévoit de supprimer l’âge limite des déductions, aujourd’hui fixé à 25 ans. Ainsi, les parents dont les enfants étudient ou effectuent un apprentissage dans le cadre d’une première formation, après cet âge, pourraient continuer de déduire les frais d’entretien de leurs impôts. Des conditions financières sont toutefois posées: les jeunes ne doivent pas posséder une fortune de plus de 87’500 fr. S’ils gagnent moins de 15’333 fr, ils restent considérés comme une charge entière. Au-delà et jusqu’à 23’000 fr., il constitueront une demi-charge.

Cette loi, si elle est acceptée par le Grand Conseil, coûterait quelque 3,2 millions de francs par année. Ces déductions viendraient s’ajouter à celles déjà acceptées par le Parlement, sur proposition du MCG. Les députés avaient aboli la distinction entre jeunes adultes de moins de 25 ans en formation ou pas, en accordant des déductions à toutes les familles.

(mpo)

Ton opinion

32 commentaires