Chute mortelle: Un alpiniste se tue dans les Alpes bernoises

Actualisé

Chute mortelleUn alpiniste se tue dans les Alpes bernoises

Un alpiniste français de 58 ans a fait une chute mortelle de 200 mètres mardi lors de l'ascension du Morgenhorn au-dessus de Kandersteg.

Un alpiniste français de 58 ans a fait une chute mortelle mardi lors de l'ascension du Morgenhorn dans les Alpes bernoises. Une deuxième personne qui faisait partie de la cordée a été blessée. L'armée a apporté son soutien durant l'opération de sauvetage.

Une cordée de trois alpinistes a quitté la cabane de la Blümlisalp au-dessus de Kandersteg pour entamer l'ascension du Magenhorn. Vers 08h, l'un d'eux s'est brièvement détaché. Pour une raison inconnue, les deux autres alpinistes ont alors décroché et fait une chute de 200 mètres.

L'un d'eux est tombé dans une crevasse alors que l'autre a terminé juste au bord de celle-ci, a annoncé mercredi le Ministère public régional de l'Oberland bernois. Le troisième alpiniste a alerté les secours. C'est la Rega avec trois membres de la colonne de secours qui est intervenue. Les secouristes n'ont pu que constater le décès de l'homme tombé au fond de la crevasse. En revanche, son collègue grièvement blessé a été transporté à l'hôpital en hélicoptère. L'opération a été menée avec le soutien de l'armée suisse.

(ats/ap)

Ton opinion