Marathon de Paris: Un amateur devant les Kényans, un problème?
Actualisé

Marathon de ParisUn amateur devant les Kényans, un problème?

Alors qu'il respectait toutes les règles de course, un amateur a provoqué, dimanche, la colère des commentateurs de «France 3», lors du 40e marathon de Paris. Il s'est expliqué.

par
FL/20minutes
Le départ canon du coureur Alexis Valtat n'est pas passé inaperçu, dimanche, sur «France 3». (photo: France 3)

Le départ canon du coureur Alexis Valtat n'est pas passé inaperçu, dimanche, sur «France 3». (photo: France 3)

photo: Kein Anbieter

Un coureur amateur français, Alexis Valtat, a crevé l'écran, dimanche, lors de la retransmission du marathon de Paris sur France 3. En prenant la tête de la course dès le départ, il a déclenché des propos assez négatifs de la part des commentateurs sportifs de la chaîne publique. «C'est un plaisantin qui n'est pas connecté avec son corps», a déclaré le journaliste Patrick Montel, surpris de voir un athlète européen devancer les Africains. Le consultant Bernard Faure n'hésitant pas à ajouter: «Il pollue le début de course, il n'est pas à sa place et il fait de l'ombre aux Kényans.»

Ces propos n'ont pas manqué de faire réagir Alexis Valtat lui-même. Sur son profil Facebook, dimanche soir peu avant minuit, le coureur amateur français a publié une réaction fortement plébiscitée par les amateurs de course à pied sur les réseaux sociaux. «Messieurs Montel et Faure, quand j'ai entendu vos commentaires, je suis tombé de haut... je tiens à vous signaler que je cours le marathon en 2h39, ce qui m'a permis d'avoir un dossard préférentiel.»

Le départ d'Alexis Valtat à partir de la 10e minute de cette vidéo.

«Vous avez condamné un rêve»

Avec un tel chrono de référence, le coureur français n'a bénéficié «d'aucune entourloupe» pour devancer les coureurs africains durant... 600 mètres. Il avait «son dossard et ses jambes comme tout le monde. Je courais juste, en tête du marathon, en ayant respecté toutes les règles.» À titre de comparaison, le Kényan Cybrian Kotut a remporté dimanche la 40e édition du marathon de Paris en 2h07'11 alors que la première dame, Visiline Jepkesho, bouclait les 42,195 kilomètres en 2h25'53.

«Vous savez, ce qui est beau dans ce sport, c'est justement que des amateurs, passionnés comme moi, puissent jouer le match...», a encore écrit Alexis Valtat, en s'adressant aux commentateurs de France 3. «Je pensais que cette idée vous plaisait mais force est de constater que bousculer un ordre établi vous fait peur.... Vous avez condamné un acte sportif, un rêve. Chacun à sa place. Ne changeons rien, surtout. Ne tentons pas et ne rêvons pas. Merci les gars.»

Patrick Montel a décidé de faire une mise au point sur sa page Facebook.

Ton opinion