Un an après les attentats: Un Américain remporte le marathon de Boston
Actualisé

Un an après les attentatsUn Américain remporte le marathon de Boston

La 118e édition du marathon de Boston a été le théâtre d'une sorte de conte de fées à l'américaine.

Un après le double attentat qui avait fait 3 morts et 267 blessés, la course a vu la victoire d'un Américain, Meb Keflezighi, premier athlète de son pays à s'imposer sur le plus vieux marathon du monde depuis 1983.

L'ambiance était délirante pour l'arrivée de Keflezighi ainsi que sur une bonne partie des 42,195 km. Le demi-million de spectateurs (le double des années précédentes selon les organisateurs) ont littéralement porté vers la victoire leur champion, qui a résisté jusqu'au bout aux Kényans qui fondaient sur lui. William Chebet et Frankline Chepkwony, pour quelques secondes, n'ont pu rattraper Keflezighi et finissent 2e et 3e. L'Américain s'est imposé en 2h08'37.

Ainsi, à presque 39 ans, soit l'âge de Viktor Röthlin, «Meb» (diminutif de Mebrahtom) a amélioré au passage son record personnel d'une trentaine de secondes. Homme des grands rendez-vous, cet athlète d'origine érythréenne avait déjà remporté le marathon de New York en 2009 et obtenu la médaille d'argent aux JO d'Athènes en 2004. Mais il ne figurait de loin pas parmi les favoris cette année à Boston.

La course féminine a débouché sur un nouveau record de l'épreuve, avec la victoire de la Kényane Rita Jeptoo en 2h18'57. Jeptoo, tenante du titre, s'impose pour la 3e fois dans le Massachusetts. Elle devance d'une minute l'Ethiopienne Buzunesh Deba.

L'émotion était grande pour cette 118e édition, tant les blessures des attentats restent profondes. Des mesures de sécurité exceptionnelles avaient été prises, semblables à celles en vigueur dans les aéroports, avec notamment l'interdiction pour les spectateurs d'emmener des récipients de plus d'un litre, des objets pouvant être utilisés comme armes (couteaux, bâtons) ou encore des couvertures. Cela n'a pas empêché la foule et la grande famille des coureurs de manifester un intérêt sans précédent. Les organisateurs avaient reçu quelque 450'000 demandes d'inscription (!). Finalement, 36'000 coureurs ont été autorisés à prendre le départ. (ats)

Ton opinion