Neuchâtel: Un ami des pigeons conteste son amende
Actualisé

NeuchâtelUn ami des pigeons conteste son amende

Le Ministère public a condamné un octogénaire, qui continuait malgré un avertissement à nourrir les oiseaux devant chez lui.

par
akh
Nourrir les pigeons est interdit selon les articles de loi concernant la salubrité publique.

Nourrir les pigeons est interdit selon les articles de loi concernant la salubrité publique.

Keystone

Un habitant neuchâtelois a été condamné à 150 francs d'amende pour n'avoir pas cessé de nourrir des pigeons. En août 2017, le Ministère public lui avait intimé l'ordre de réduire le nourrissage. Aujourd'hui, l'octogénaire conteste l'amende pour insoumission à l'autorité et porte le cas devant le Tribunal de police.

Pour un tel cas, la Ville n'avait jamais été aussi loin, explique Eric Leuba, chef adjoint du Service de protection et de sauvetage de Neuchâtel, à «L'Express».

La justice doit se prononcer le mois prochain. Le prévenu a annoncé qu'il ne pourra pas se rendre au Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers: «Je ne peux pas marcher, j'ai un certificat médical. La seule chose qu'il me reste, c'est mes animaux», écrit-il dans une lettre rapportée par le quotidien.

Ton opinion