Etats-Unis: Un amiral nommé à la tête de la NSA
Actualisé

Etats-UnisUn amiral nommé à la tête de la NSA

Le président américain Barack Obama a choisi le vice-amiral de la Navy Michael Rogers pour prendre la tête de la puissante agence de renseignements. La nomination doit encore être approuvée par le Sénat.

«Il s'agit d'un moment capital pour la NSA et le vice-amiral Rogers apporte des compétences exceptionnelles et uniques à ce poste, alors que l'agence poursuit sa mission essentielle et met en oeuvre les réformes du président Obama», a affirmé jeudi le chef du Pentagone, Chuck Hage0l, dans un communiqué.

S'il est confirmé, Michael Rogers, 53 ans, gardera la double casquette de directeur de la NSA et de chef du Cyber Command.

Affaire Snowden

L'Agence de sécurité nationale (NSA) est sous le feu des critiques depuis les révélations fracassantes par l'ancien consultant de l'agence de renseignements Edward Snowden de l'ampleur des programmes de surveillance des communications par les Etats-Unis.

Aujourd'hui réfugié en Russie, M. Snowden est accusé d'avoir subtilisé quelque 58'000 documents de la NSA, dont environ un millier a depuis juin été rendu public dans la presse mondiale. Le jeune homme assure avoir agi pour dénoncer l'ampleur des programmes de collecte de renseignements de la NSA et ses empiétements sur la vie privée des Américains.

Pour calmer la controverse, et face à la levée de boucliers d'une partie de la population américaine et des alliés des Etats-Unis contre les agissements de la NSA, le président Obama a annoncé le 17 janvier son intention de mieux encadrer les pouvoirs de l'agence de renseignements.

Alexander à la retraite

Chuck Hagel s'est dit «confiant dans le fait que l'amiral Rogers a la sagesse nécessaire pour aider à trouver un équilibre entre les demandes en termes de sécurité, de protection de la vie privée et de liberté à l'ère du numérique».

Michael Rogers dirige actuellement les activités de l'US Navy dans le cyberespace, après avoir été à la tête de la section renseignement de l'état-major interarmées.

Il succédera au général Keith Alexander, patron de la NSA depuis 2005, qui partira à la retraite en mars. (ats)

Ton opinion