Un ancien agent de la CIA engage des poursuites contre Dick Cheney
Actualisé

Un ancien agent de la CIA engage des poursuites contre Dick Cheney

Valerie Plame, dont le nom avait été révélé à la presse par le biais de fuites, a engagé des poursuites à l'encontre du vice-président américain Dick Cheney, de l'ancien assistant de ce dernier, Irvin «Scooter» Libby, et du conseiller présidentiel Karl Rove pour avoir contribué à détruire sa carrière.

Dans la plainte qu'ils ont déposée devant un tribunal de Washington, Valerie Plame et son époux Joseph Wilson, ancien ambassadeur des Etats-Unis, accusent MM. Cheney, Rove et Libby d'avoir rendu publique l'identité de l'agent par représailles. M. Wilson avait en effet ouvertement mis en question les motifs invoqués par l'administration Bush pour déclencher la guerre en Irak.

Le nom de Valerie Plame était pour la première fois apparu dans la presse sous la plume de l'éditorialiste Robert Novak le 14 juillet 2003, huit jours après la publication d'une tribune de M. Wilson dans le «New York Times». L'ex-ambassadeur y dénonçait l'utilisation par l'administration Bush d'un faux renseignement pour justifier le recours à la force contre l'Irak.

La CIA avait envoyé Joseph Wilson au Niger début 2002 pour qu'il fasse la lumière sur les informations selon lesquelles l'Irak de Saddam Hussein avait tenté de faire l'acquisition d'uranium en provenance du Niger à des fins militaires.

En dépit des dénégations de M. Wilson, l'accusation visant le régime de Bagdad avait été utilisée par le président George W. Bus dans son discours de 2003 sur l'état de l'Union. (ap)

Ton opinion