Actualisé 21.02.2014 à 15:20

Justice en SuisseUn ancien employé du SECO écope de 21 mois

Un ex-collaborateur du SECO a écopé vendredi d'une peine de privation de liberté avec sursis de 21 mois, pour avoir escroqué son ancien employeur pour un montant total de 330'000 francs.

L'ancien employé avait commencé à détourné des fonds durant sa période d'essai.

L'ancien employé avait commencé à détourné des fonds durant sa période d'essai.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a requis vendredi à Bellinzone une peine de privation de liberté avec sursis de 21 mois contre l'ex-collaborateur du SECO. L'inculpé aurait escroqué son ancien employeur pour un montant total de 330'000 francs.

Le MPC a également requis une peine pécuniaire de 2700 francs ainsi que le paiement d'un montant de 35'000 francs à titre de réparation. Selon le procureur Peter Lehmann, l'accusé a fait montre d'une grande énergie criminelle dans cette affaire.

L'ancien collaborateur du SECO a commencé à détourner de façon abusive des paiements sur son propre compte déjà lors de sa période d'essai. De plus, le fait qu'il ait continué durant une longue période de huit ans ne parle pas en sa faveur.

«Il a mis un terme à ces agissements uniquement lorsque le pot aux roses a été découvert», a argumenté Peter Lehmann. L'accusé s'est de plus servi de l'argent détourné pour améliorer son train de vie. Le procureur a aussi concédé dans son réquisitoire que l'homme de 52 ans a entre-temps connu des difficultés financières et des ennuis de santé.

Le jugement doit tomber cet après-midi. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!