Îles du Pacifique: Un ancien vice-Premier ministre hospitalisé après avoir bu du kava

Publié

Îles du PacifiqueUn ancien vice-Premier ministre hospitalisé après avoir bu du kava

Lors d’une tournée dans la région du Pacifique, un politicien australien a avalé d’une traite un bol d'une boisson traditionnelle. Mal lui en a pris.

Le député australien Michael McCormack était en visite en Micronésie lorsqu'il est tombé malade après avoir bu du kava.

Le député australien Michael McCormack était en visite en Micronésie lorsqu'il est tombé malade après avoir bu du kava.

7News

L’ancien vice-Premier ministre australien Michael McCormack a appris à ses dépens qu’être poli peut être dangereux pour la santé. Lors d’une tournée diplomatique en délégation parlementaire bipartite dans les Etats fédérés de Micronésie, le politicien a participé à une cérémonie traditionnelle au cours de laquelle il s’est vu proposer un bol de sakau – un type de kava micronésien.

Pensant que cette boisson ressemblait au kava du Pacifique Sud, McComark a bu le bol d’une traite. «Dans le but de montrer mon respect pour les traditions locales, j'ai bu tout le bol de sakau», a-t-il tweeté jeudi. Aux Fidji, par exemple, les invités à une cérémonie du kava sont en effet invités à boire l’intégralité de ce qui leur est offert, si possible d’une seule gorgée.

Mais McComark s’est rapidement rendu compte que le sakau est beaucoup plus fort et qu’il est recommandé de le siroter. Dans une vidéo de la cérémonie partagée sur les réseaux sociaux, on voit ainsi le député assis se tenir la tête entre les mains et se sentir visiblement très mal. Il a finalement dû être aidé à monter dans une voiture et emmené à l'hôpital local, où il a reçu un traitement contre la déshydratation. 

Après sa visite à l’hôpital, McComrak a dormi pendant quatorze heures. «Je n'ai pas dormi comme ça de toute ma carrière parlementaire. Je ne pense même pas avoir dormi comme ça depuis mon adolescence», a-t-il déclaré vendredi, ajoutant qu’il se sentait beaucoup mieux maintenant et en insistant sur l’importance de ce voyage dans le cadre de l'engagement du gouvernement australien à travailler avec les partenaires du Pacifique.

Si McComarck a été contraint d'annuler la dernière étape de cette tournée diplomatique et est retourné en Australie vendredi soir tandis que le reste de la délégation continuait vers Palau, l’homme politique a affirmé qu’il continuera à participer à de telles cérémonies, mais en connaissance de cause.

(vja)

Ton opinion