New York: Un appartement de rêve en héritage

Actualisé

New YorkUn appartement de rêve en héritage

Millionnaire du jour au lendemain: pour un employé de maison népalais, le rêve américain est devenu réalité.

par
dp/tde
Une adresse prestigieuse à Manhattan: le dakota building.

Une adresse prestigieuse à Manhattan: le dakota building.

Il y a quelques mois encore, il n'était qu'un simple employé de maison au service de sa patronne. Son seul luxe: travailler dans un des immeubles les plus célèbres de Manhattan, le Dakota Building.

Aujourd'hui, le majordome Indra Tamang se retrouve propriétaire de deux luxueux appartements dans cet immeuble, ou des locataires précédents avaient pour nom Sting ou John Lennon.

Cet honneur, ce Népalais de 57 ans le doit à sa patronne, la défunte actrice Ruth Ford, qui avait fait de l'endroit l'un des salons les plus courus de New York. Pour remercier Tamang de ses 30 années de fidélité à son service, l'actrice lui a tout simplement léguer sa fortune, estimée à 10 millions de dollars.

«La générosité de la famille Ford me touche beaucoup», a déclaré le majordome sur le site de la BBC. Et de poursuivre: «J'ai travaillé 36 ans pour cette famille. Aujourd'hui, mon travail est reconnu.»

Indra Tamang vivait dans un appartement modeste, dans le Queens, avec sa femme et ses trois enfants. Sa patronne l'appelait «Tamang, darling».

Ce beau conte de fée ne réjouit guère la fille de Ruth Ford, Shelley Scott. Cette dernière a en effet contesté devant la justice les dernières volontés de sa mère. En vain.

Ton opinion