Actualisé

SuisseUn apprenti sur trois harcelé sexuellement

Propos déplacés ou contacts physiques non désirés: de nombreux apprenants sont touchés, selon une enquête.

par
dob/jbm
Les apprenants sont appelés à dénoncer déventuels harceleurs.

Les apprenants sont appelés à dénoncer déventuels harceleurs.

«Les résultats sont choquants», lance Kathrin Ziltener, secrétaire de la jeunesse auprès du syndicat Unia. Ce dernier a mené un sondage concernant le harcèlement sexuel auprès de 800 apprentis. Près de 36% d'entre eux indiquent avoir été victimes de propos déplacés, voire d'attouchements sur leur lieu de travail. Si les femmes sont particulièrement touchées, un homme sur quatre dit en avoir été victime.

Propos déplacés

Principal type de harcèlement: les propos déplacés. Ainsi, 200 apprentis ont fait l'objet d'insinuations à caractère sexuel ou de remarques désobligeantes. Au total, 95 sondés déclarent avoir subi des contacts physiques non désirés tandis que neuf affirment avoir été agressés sexuellement.

Certains secteurs particulièrement touchés

C'est dans le secteur des soins ainsi que dans ceux de la gastronomie et du commerce de détail que la plupart des cas ont été recensés. «Les secteurs où le contact avec la clientèle est important sont particulièrement à risque», indique Unia. Le syndicat relève des cas d'attouchements commis par les formateurs, mais aussi par des patients qui ont harcelé des apprenties infirmières.

Les employeurs restent attentifs mais n'ont pas enregistré une hausse de cas problématiques. Ils prônent la mise en place de mesures préventives contre les comportements déplacés.

Se faire conseiller

Leila Straumann, cheffe du Département de l'égalité des sexes à Bâle, connaît ce problème dans le milieu du travail. «Souvent les jeunes ignorent quels sont leurs droits et où commence le harcèlement», commente-t-elle. C'est aux victimes de déterminer la limite au-delà de laquelle elles pensent avoir affaire à un harceleur. Mme Straumann leur conseille de se tourner vers le département du personnel de l'employeur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!