Vaud: Un arnaqueur de haut vol appréhendé à l’aéroport
Publié

VaudUn arnaqueur de haut vol appréhendé à l’aéroport

Un Français touchait le revenu d’insertion, mais roulait en Porsche et avait une carte de crédit «gold». Il est désormais en prison.

par
Christian Humbert
L’homme avait notamment pris une Porsche Cayenne en leasing.

L’homme avait notamment pris une Porsche Cayenne en leasing.

DR

Le départ en vacances, au petit matin du 1er janvier 2020 à l’aéroport de Genève, ne s’est pas passé comme prévu. Au lieu de s’envoler pour Hurghada (Égypte), un Français établi sur la Côte vaudoise a écopé d’un aller simple pour la prison. Il devrait y rester jusqu’à son procès, où il répondra d’escroquerie à l’aide sociale.

Entre 2011 et 2016, le prévenu a perçu 156’000 francs de revenu d’insertion (RI). Or, tout ce qu’il avait raconté pour obtenir cette aide était faux. Une enquête a établi que l’homme possédait près d’un demi-million de francs répartis sur divers comptes bancaires. Grâce à cette petite fortune, il avait droit à une carte de crédit «gold».

Tout en touchant des aides publiques, il encaissait des loyers pour la sous-location d’une partie de son grand appartement de 4 pièces et demie. Lors de sa demande de RI, il avait affirmé qu’il habitait bien cet immeuble, mais qu’il y louait une chambre meublée, puis un logement de 2 pièces et demie. Le Français avait même fourni de faux contrats de bail, au nom de propriétaires inexistants.

L’homme a également versé une prime annuelle de 6682 francs pour une prévoyance privée et il aurait versé cash 30’000 francs d’apport pour le leasing de sa Porsche Cayenne. Il semblait du reste apprécier particulièrement cette marque de véhicules puisqu’il en aurait eu un second modèle.

Trop risqué de le libérer

À peine en prison, l’escroc présumé a demandé sa remise en liberté. Vu la peine encourue, les juges ont refusé, estimant qu’il risquait de fuir en France ou d’entrer dans la clandestinité. Une fois n’est pas coutume, les montants séquestrés par la justice devraient permettre au Canton de récupérer les aides indûment versées à ce curieux personnage.

Ton opinion