Actualisé 26.11.2015 à 15:59

Moudon (VD)

Un as du pinceau se crée une place de parc privée

Pour pouvoir se garer sans souci, un petit malin a trouvé la combine. Il a repeint une place bleue en jaune.

de
Delphine Riand
Ces barrières n'auront pas dissuadé l'auteur de l'infraction à se parquer.

Ces barrières n'auront pas dissuadé l'auteur de l'infraction à se parquer.

Kein Anbieter/DR

Les forces de l'ordre ont été pour le moins surprises en découvrant mardi qu'une place de parc avait été redessinée au sol devant un immeuble de la Grande-Rue, à Moudon. Un individu ne s'est pas gêné pour repeindre en jaune une case de stationnement bleue de l'espace public, «la transformant ainsi en place réservée», explique la municipale de la Sécurité, Carole Pico. La peur de l'amende suffisant à dissuader les autres automobilistes de se garer, le petit malin s'assurait ainsi une place de parc en pleine ville. «Cet homme, qui n'est pas un jeune, précise Carole Pico, estime que l'endroit lui appartient.»

Devant cette situation inédite, la police a bloqué l'accès à la zone de stationnement, le temps que le marquage officiel soit rétabli. Mais rien n'y a fait: le lendemain matin, les barrières ont été retirées et une voiture s'est garée sur la place.

Grâce à une caméra de surveillance fixée de l'autre côté de la chaussée, les autorités sont parvenues à retrouver l'homme au pinceau jaune, qui se trouve également être le propriétaire du véhicule.

Une plainte pénale a été déposée contre lui. Il risque également d'écoper d'une amende salée, sans compter les frais de remise en état de la place de parc qui lui seront réclamés. La municipale a assuré que le marquage serait rétabli dans les meilleurs délais. Pour le moment, la case de stationnement est toujours inutilisable. «C'est problématique, au vu de la difficulté de parquer à Moudon», se désole Carole Pico.

Un petit court métrage sur le thème

Petit guide pratique des cases jaunes

A Moudon, les places jaunes sont réservées aux camions de livraison ainsi qu'au dépôt de personnes. Mais Carole Pico relativise: «Nous ne sommes pas trop stricts. Les véhicules peuvent stationner une quinzaine de minutes avant d'être amendés.» A Lausanne, une inscription au sol ou un panneau (cars, handicapés) précise généralement quel véhicule a le droit de se garer.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!