Actualisé 08.03.2011 à 10:31

Accusé d'agression sexuelleUn attaquant de l'OM en garde à vue

Un jeune femme a déposé une plainte contre l'attaquant de l'Olympique de Marseille, Brandao. Elle l'accuse de l'avoir violentée en sortant d'une boîte de nuit.

L'affaire qui s'est déroulée vendredi soir, n'a pas empêché le joueur d'être sur le terrain dimanche soir.

L'affaire qui s'est déroulée vendredi soir, n'a pas empêché le joueur d'être sur le terrain dimanche soir.

L'attaquant brésilien Brandao, du club français de l'Olympique de Marseille, a été placé en garde à vue mardi matin à Marseille (sud) pour une affaire d'agression sexuelle présumée sur une jeune femme, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Le joueur âgé de 30 ans, interpellé à son domicile, est entendu par les policiers de la brigade des moeurs de la Sûreté départementale dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet.

Une jeune femme a déposé plainte contre lui vendredi, accusant le footballeur de l'avoir violentée dans sa voiture alors qu'il la ramenait chez elle au sortir d'une boîte de nuit d'Aix-en-Provence, près de Marseille, il y a dix jours.

Les policiers souhaitent entendre la version d'Evaeverson Lemos da Silva, dit Brandao, selon la même source. Des effets personnels du joueur devaient être saisis en vue d'une expertise ADN et une confrontation est prévue avec la victime.

«L'OM a été informé ce (mardi) matin par le joueur Brandao de son incapacité à être présent au club ce jour. L'Olympique de Marseille ne fera aucun commentaire sur cette affaire d'ordre privé et rappelle le nécessaire respect de la présomption d'innocence», a indiqué le club sur son site internet.

L'attaquant joue à l'OM depuis janvier 2009.

(afp)

Trois supporters violents de l'OM condamnés

Deux supporters de l'Olympique de Marseille ont été condamnés lundi soir à 15 jours de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Ils étaient poursuivis pour des jets de fumigènes contre le bus des supporters stéphanois lors du match OM-Saint-Etienne, qui s'était déroulé le 19 février.

A cette peine, les magistrats ont ajouté une interdiction de se présenter dans tous les stades où jouera le club marseillais pendant une durée de 18 mois, ainsi qu'une peine de prison avec sursis qui va de quinze jours à deux mois et demi, selon les mis en cause.

Un troisième supporter a écopé de la même peine pour avoir lancé une canette de bière et un conteneur poubelle sur les forces de l'ordre lors de ce même match. Agés de 18, 22 et 23 ans, ils avaient été placés en détention provisoire le 21 février au terme de leur comparution immédiate devant le tribunal. L'OM, qui s'était constitué partie civile, a obtenu un euro symbolique de dommages et intérêts.

(ap)

Trois supporters violents de l'OM condamnés

Deux supporters de l'Olympique de Marseille ont été condamnés lundi soir à 15 jours de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Ils étaient poursuivis pour des jets de fumigènes contre le bus des supporters stéphanois lors du match OM-Saint-Etienne, qui s'était déroulé le 19 février.

A cette peine, les magistrats ont ajouté une interdiction de se présenter dans tous les stades où jouera le club marseillais pendant une durée de 18 mois, ainsi qu'une peine de prison avec sursis qui va de quinze jours à deux mois et demi, selon les mis en cause.

Un troisième supporter a écopé de la même peine pour avoir lancé une canette de bière et un conteneur poubelle sur les forces de l'ordre lors de ce même match. Agés de 18, 22 et 23 ans, ils avaient été placés en détention provisoire le 21 février au terme de leur comparution immédiate devant le tribunal. L'OM, qui s'était constitué partie civile, a obtenu un euro symbolique de dommages et intérêts.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!