Chexbres (VD): Il n’entend pas les injonctions de la police et est visé à tort par des tirs  

Publié

Chexbres (VD)Il n’entend pas les injonctions de la police et est visé à tort par des tirs  

Un gendarme a pris pour cible un piéton  suspecté d’avoir participé à l’affaire de violence avec arme à feu à Sion, mardi. Par chance, le jeune de 21 ans n’a pas été touché.

Par erreur, un gendarme a pris pour cible un jeune qui n’avait rien à se reprocher.

Par erreur, un gendarme a pris pour cible un jeune qui n’avait rien à se reprocher.

DR

Une scène dramatique comme on en voit habituellement aux Etats-Unis a failli avoir lieu à Chexbres mardi aux environs de 6h. Dans le cadre des recherches entreprises pour retrouver l’auteur des coups de feu survenus moins de trois heures auparavant devant une discothèque de Sion, un dispositif coordonné a été mis en place par les polices cantonales.

Des suspects sèment la police sur l’A9

Sur signalement de leurs collègues valaisans, les gendarmes vaudois ont tenté d’interpeller un véhicule et ses occupants dans l’Est du canton. «Pris en chasse par une patrouille sur l’autoroute A9 peu avant le tunnel de Glion, le véhicule suspect, qui circulait à près de 200 km/h dans la zone réservée aux travaux, a été perdu de vue», précise la police.

Un quiproquo qui pourrait être fatal

Peu après, un autre véhicule a été repéré vers Chexbres. Les agents ont ensuite aperçu un homme à pied dont le comportement leur a paru suspect. «Les policiers ont effectué les injonctions d’usage mais la personne a poursuivi sa route dans leur direction. Voyant l’homme saisir un objet dans sa poche et se sentant en danger, un appointé de la gendarmerie a tiré deux coups de feu en visant l’homme. Il n’a pas été blessé et s’est couché au sol avant d’être interpellé par deux agents», ajoute la police.

Il avait des écouteurs

La suite des évènements a permis de disculper totalement l’homme âgé de 21 ans. «Les contrôles effectués permettent d’établir qu’il n’est pas la personne recherchée dans le cadre de cette affaire. Il a déclaré n’avoir pas entendu les injonctions des agents car il écoutait de la musique avec des écouteurs sans fil», souligne la police.

Une instruction pénale a été ouverte. L’homme visé par les tirs a porté plainte. 

 

(apn)

Ton opinion