Inde: Un autre accusé du viol est mineur
Actualisé

IndeUn autre accusé du viol est mineur

L'avocat de l'un des cinq suspects jugés aux assises pour le viol collectif d'une étudiante dans un autobus à New Delhi a affirmé lundi que son client avait moins de 18 ans.

Le procès des suspects du viol s'est ouvert lundi.

Le procès des suspects du viol s'est ouvert lundi.

La police avait affirmé initialement que Vinay Sharma, qui travaille dans un club de gym, était âgé de 20 ans. «Mon client est mineur et j'ai demandé à la cour que son dossier soit transféré à une juridiction pour mineurs», a déclaré son conseil, A.P. Singh, à l'extérieur de la salle d'audience du tribunal. Il a précisé qu'une décision devrait être prise jeudi.

Le procès des cinq suspects déclarés majeurs s'est ouvert lundi selon une procédure accélérée pour contourner le système judiciaire notoirement lent et sous la pression de l'opinion et de la famille de la victime qui réclament un verdict exemplaire et rapide après cette affaire qui a choqué le pays.

Ils répondent notamment de viol, meurtre, enlèvement et vol, des faits passibles de la peine de mort.

Autre mineur

Un sixième suspect, présenté comme ayant 17 ans, est jugé séparément par une juridiction pour mineurs. Il encourt une peine plus clémente.

La victime de 23 ans, une étudiante en kinésithérapie qui revenait du cinéma avec son compagnon le 16 décembre, a été violée à plusieurs reprises, agressée sexuellement avec une barre de fer, puis jetée à moitié nue hors du bus.

Elle est décédée treize jours plus tard dans un hôpital de Singapour, où elle avait été transférée après trois interventions chirurgicales et un arrêt cardiaque en Inde.

Des milliers de femmes sont descendues dans les rues de New Delhi pour demander plus de sécurité et une meilleure prise en compte des violences faites aux femmes par la police et la justice, réputées laxistes dans une société encore largement dominée par les hommes. (afp)

Ton opinion