Chine: Un aveugle tabassé jusqu'à perdre conscience
Actualisé

ChineUn aveugle tabassé jusqu'à perdre conscience

Chen Guangcheng, avocat aveugle et militants des droits de l'homme, a été tabassé par les autorités jusqu'à perdre conscience.

L'avocat aveugle chinois et militant des droits de l'homme Chen Guangcheng a été passé à tabac jusqu'à ce qu'il perde connaissance, affirme sa femme dans une lettre publiée jeudi.

Des dizaines d'hommes menés par un responsable du Parti communiste chinois se seraient acharnés sur lui.

Ces faits avaient été rapportés en février par l'association Chinese Human Rights Defenders (CHRD). CHRD avait affirmé que Chen Guangcheng, 39 ans, aveugle depuis l'enfance, avait été frappé après avoir dénoncé dans une vidéo clandestine les conditions carcérales de son assignation à résidence.

Publié par l'association ChinaAid, basée aux Etats-Unis, le témoignage de sa femme, Yuan Weijing, apporte des précisions sur l'affaire. Elle affirme dans sa lettre qu'entre 70 et 80 personnes ont fait irruption à leur domicile.

Pendant plus de deux heures, une dizaine d'entre eux ont frappé son mari, tandis que les autres mettaient la maison à sac et dérobaient un ordinateur, une caméra et des lampes torches.

«Il y en avait qui lui tordaient les bras pendant que les autres lui appuyaient sur la tête et lui serraient le cou. Etant donné son faible état de santé et le fait qu'il souffre depuis longtemps de diarrhée, Guangcheng n'a pas été capable de résister et il a perdu connaissance après plus de deux heures de torture», écrit-elle.

«Avocat aux pieds nus»

Yuan Weijing affirme que le couple n'a pas pu recevoir de traitement médical. Elle-même aurait été recouverte par les assaillants d'une couverture, avant d'être battue. Elle assure être restée aveugle pendant 5 ou 6 jours et ne toujours pas pouvoir se tenir droite.

Selon elle, les assaillants - dont certains étaient des policiers en civil - étaient menés par un responsable local du Parti communiste.

Autodidacte, surnommé l'»avocat aux pieds nus», Chen Guangcheng se consacre essentiellement à la défense des plus défavorisés. Actuellement assigné à résidence, il s'était fait connaître en révélant les pratiques abusives de stérilisation de milliers de femmes et d'avortements tardifs et forcés dans son district. (ats)

Ton opinion