Actualisé 01.06.2015 à 17:14

GenèveUn avion américain prêt à rapatrier Kerry

John Kerry sera rapatrié à Boston à bord d'un C-17 de la base américaine de Ramstein, en Allemagne, a annoncé lundi son porte-parole.

Les visites du chef de la diplomatie américaine prévues ce dimanche et lundi à Madrid et à Paris ont été annulées suite à sa chute à vélo.

Les visites du chef de la diplomatie américaine prévues ce dimanche et lundi à Madrid et à Paris ont été annulées suite à sa chute à vélo.

Le secrétaire d'Etat américain a été hospitalisé dimanche à Genève pour une fracture de la jambe de droite.

L'avion «sera pourvu de personnel médical supplémentaire, conformément aux pratiques en vigueur», a indiqué le porte-parole du département d'Etat John Kirby dans un communiqué. Le docteur Dennis Burke, qui a déjà opéré M. Kerry d'une hanche, s'est rendu lundi à Genève pour évaluer l'état de son fémur et l'accompagnera dans son voyage de retour, a-t-il précisé dans un deuxième communiqué.

Un photographe de l'AFP a vu lundi après-midi un C-17 Globemaster, un quadriréacteur de transport de l'US Airforce sur le tarmac de l'aéroport de Genève.

Toujours au travail

L'accident s'est produit dimanche matin alors qu'il effectuait une promenade à vélo en Haute-Savoie, sur une portion empruntée par les coureurs du Tour de France. Il a été conduit en hélicoptère à l'hôpital de Genève et devait être rapatrié le soir même, mais il y a finalement passé la nuit en observation par mesure de précaution.

Sur tweeter, l'ex-porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki, aujourd'hui directrice de la communication de la Maison Blanche, a écrit dimanche soir qu'elle «aimerai(t) voir quelqu'un tenter d'empêcher John Kerry de négocier et de travailler à l'hôpital (de Genève) pendant qu'il se rétablit de sa jambe cassée».

Le secrétaire d'Etat américain s'est ainsi entretenu avec le président Barack Obama. Il a également parlé au téléphone lundi matin avec son homologue français Laurent Fabius auquel il a promis de revenir faire du vélo en France, dit-on de source diplomatique au Quai d'Orsay.

Suite de la tournée annulée

John Kerry avait eu samedi à Genève un entretien de six heures avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif dans le cadre des négociations sur le programme nucléaire de la République islamique, qui doivent s'achever à la fin du mois.

Le chef de la diplomatie américaine a dû renoncer à se rendre dimanche à Madrid. Il était ensuite attendu à Paris pour une réunion ministérielle de la coalition internationale contre l'Etat islamique (EI). Il a promis de participer par téléphone à cette conférence. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!