Aéroport de Rome: Un avion rate son atterrissage: trois blessés
Actualisé

Aéroport de RomeUn avion rate son atterrissage: trois blessés

Trois personnes ont été hospitalisées samedi soir lorsqu'un avion transportant 50 personnes, a raté son atterrissage et terminé hors piste à Rome-Fiumicino.

Les enquêteurs tenteront d'établir avec exactitude les circonstances de l'accident mais les deux hypothèses privilégiées sont les fortes rafales de vent et la pluie.

Les enquêteurs tenteront d'établir avec exactitude les circonstances de l'accident mais les deux hypothèses privilégiées sont les fortes rafales de vent et la pluie.

L'appareil, un ATR 72 de la compagnie roumaine Carpatair et assurant un vol pour Alitalia, était parti de Pise (nord). Il se trouve désormais sur l'herbe et est légèrement incliné sur un côté avec le train d'atterrissage brisé, ont indiqué les pompiers et les autorités aéroportuaires. Un des trois blessés hospitalisés souffre d'une fracture au bassin, selon l'agence italienne Ansa.

Une piste fermée

Les enquêteurs tenteront d'établir avec exactitude les circonstances de l'accident mais les deux hypothèses privilégiées sont les fortes rafales de vent et la pluie qui ont rendu difficile l'atterrissage, ou une erreur de pilotage. L'aéroport de Rome-Fiumicino est resté ouvert au trafic mais une des pistes a été fermée.

Selon les médias italiens, le partenariat entre Carpatair et Alitalia est très controversé ces derniers mois à la suite de plusieurs incidents.

Précédent

Le 22 janvier dernier, un appareil de la compagnie qui assurait la ligne Rome-Ancône avait dû effectuer un atterrissage d'urgence à Ancône peu après le décollage. Le 5 janvier, un appareil parti d'Ancône avait fait demi-tour à la suite de problèmes de pressurisation, qui avaient obligé les passagers à recourir aux masques à oxygène.

Le 10 janvier, la compagnie avait nié dans un communiqué un manque de fiabilité, dénonçant une «campagne médiatique» alimentée par «des syndicats italiens de pilotes» mécontents du partenariat avec Alitalia. Avec les dessertes Ancône-Rome et Pise-Rome, Carpatair assure aussi la ligne Rome-Bologne depuis janvier.

Compagnie à problème

«Nous sommes impressionnés par le nombre d'avaries et problèmes subis par cette compagnie, j'ai d'ailleurs alerté les autorités de l'aviation civile mais je n'ai pas eu de retour», a déclaré le secrétaire nationale du syndicat Uil Trasporti, Marco Veneziani, à l'antenne de la chaîne de télévision SkyTg24.

C'est en février 2012 que la Carpatair avait remporté l'appel d'offres pour assurer certains vols intérieurs d'Alitalia avec deux ATR 72-500 de 70 places. (afp)

Ton opinion