Genève: Un avocat cherche une secrétaire sous-payée
Actualisé

GenèveUn avocat cherche une secrétaire sous-payée

L'homme de loi a placé une annonce proposant un salaire compris entre 1700 et 3000 euros. L'initiative fait bondir politiques et confrères.

par
jef

Cet avocat genevois ne s'en cache pas. Il souhaiterait embaucher «une secrétaire ayant des exigences salariales de personnes vivant sur France», a-t-il expliqué au journal «Le Matin». C'est ainsi que son offre d'emploi publiée sur internet propose un salaire mensuel compris entre 1700 et 3000 euros «en fonction des diplômes, des langues et de l'expérience». Or une secrétaire d'avocat junior peut prétendre à Genève à un traitement oscillant entre 4000 et 4500 francs.

Le conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia, chargé de l'emploi, est choqué et parle d'une annonce «civiquement irresponsable». Il déplore par ailleurs que de plus en plus d'annonces fassent mention de titres scolaires français. L'avocat Robert Assaël est également très critique. Il qualifie le salaire proposé d'«indécent».

Ton opinion