Valais: Un barrage met fin au rafting sur le Rhône
Actualisé

ValaisUn barrage met fin au rafting sur le Rhône

Des mesures de sécurité ont poussé l’Etat du Valais à interdire cette activité sur le seul tronçon praticable, mettant des entreprises en péril.

par
RMF
Le rafting ne peut se pratiquer que sur certains tronçons de rivière suffisamment agités.

Le rafting ne peut se pratiquer que sur certains tronçons de rivière suffisamment agités.

Une portion du Rhône longue de 10km, très prisée des amateurs de rafting, ne sera plus praticable, annonce «Le Nouvelliste». Cette activité drainait pourtant des milliers de clients tous les ans. Mais le gouvernement cantonal ne délivrera pas d’autorisation cette année après avoir pris connaissance d’une étude de cas sur les conséquences d’une rupture du barrage de La Souste. Conclusion: les habitations alentours seraient sauves, mais les eaux du Rhône et leurs abords très dangereux. Le barrage construit en 1915 n’est pas particulièrement sur le point de céder, mais de telles enquêtes sont une obligation légale, et le maintien du rafting coûterait des dizaines de millions de francs aux exploitants du barrage pour le surveiller d’encore plus près. Interrogé, le Conseil d’Etat assume le résultat de sa pesée d’intérêt.

La lettre des autorités, arrivée début avril, désempare les entreprises qui proposaient des activités sur ces eaux et attendaient avec impatience la reprise des activités touristiques. Prises de court par cette annonce tardive, elles expliquent au quotidien Valaisan qu’elles devront rapidement trouver un autre business pour ne pas se retrouver dans la dèche dès l’été. Certaines annoncent qu’elles feront opposition. Les offices du tourisme de la région déplorent également la perte d’un axe de promotion qui diversifiait l’offre.

Ton opinion

13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

langue de vip

29.05.2020, 07:12

mouais, encore un scandale en vue, préfères-t-on fermez les yeux sur les risques de rupture ou reprendre des parts de marché sur la plateforme touristique. Et pour le fun voyez les commentaires de ceux qui apprécient de se faire peur sur le Rhône, ils n'ont pas dû fréquenter d'école secondaire vu l'ortographe et le genre de commentaires.

Jean Moulin du haut

26.05.2020, 13:29

Crst bien connus les barages suisses in tendancent a ceder assez souvent... non mais j te jure....

Ca

12.05.2020, 10:27

Alors de 1- oui c'est une perte pour ces entreprises 2- si le barrage pète hé bien on criera au scandale d'avoir laissé cette activité ! ! C'est certainement pour ce protéger d'un procès qu'ils interdisent et aussi avec tous les éboulements comme dans le val d'Hérens, là ils devraient carrément fermer la route. Donc le risque à faire du rafting n'est à mon avis pas plus dangereux que certaines vallées ou activités en montagne.